Déclaration du collectif et de l’ADP sur les violences exercées sur ses militants

leaders-oppisition.jpg

L’ADP et le Collectif félicitent les populations de Conakry et de l’intérieur du pays pour leur forte mobilisation et la grande discipline dont elles ont fait preuve lors de la marche historique du jeudi 20 septembre dernier. Elles ont confirmé par cette participation massive leur adhésion aux idéaux de paix et de démocratie prônés par l’opposition guinéenne.

Cependant l’ADP et le Collectif déplorent les expéditions punitives organisées depuis le vendredi 21 septembre par des loubards du parti au pouvoir épaulés par les forces de l’ordre qui agressent et violentent leurs militants et sympathisants dont le seul crime est d’avoir réussi une mobilisation impressionnante dans des zones abusivement traitées de fiefs du pouvoir.

Cette situation est d’autant plus inacceptable que la marche était parfaitement autorisée, que les militants et sympathisants de l’opposition qui ont manifesté dans le calme et la bonne humeur ne se sont à aucun moment écartés de l’itinéraire agréé par les autorités et que le cortège a été suivi et encadré du début à la fin de la marche par les forces de l’ordre affectées à cette mission.

Ces agressions assorties d’arrestations brutales qui se poursuivent encore dans maints quartiers de la banlieue de Conakry ont culminé avec l’assassinat d’un jeune citoyen de 24 ans, Alpha Amadou Barry, des suites de tirs à balles réelles effectués par des forces de police et de gendarmerie usant d’armes de guerre pour exécuter des opérations de maintien d’ordre.

L’ADP et le Collectif condamnent énergiquement ces pratiques d’un autre âge devenues récurrentes en Guinée et exigent l’ouverture immédiate d’une enquête indépendante pour identifier les responsables et les exécutants de cet acte criminel afin de diligenter leur traduction devant les juridictions compétentes.

L’ADP et le Collectif estiment que rien ne peut justifier l’usage disproportionné de la force et l’utilisation d’armes à feu contre des citoyens guinéens désarmés qui usent de leurs droits de manifestation et de cortège garantis par notre Constitution.

L’ADP et le Collectif déplorent que l’impunité dont bénéficient les auteurs de violences se perpétue en Guinée, en dépit des déclarations d’intention des autorités actuelles qui ne fournissent aucun effort et ne manifestent aucune volonté politique réelle à promouvoir la démocratie et les droits de l’homme dans notre pays. En effet, aucune action sérieuse et suivie n’est engagée pour lutter énergiquement contre les exactions des forces de défense et de sécurité dont les excès continuent à endeuiller des dizaines de familles, depuis l’investiture de l’actuel Président de la République.

Les responsables, militants et sympathisants de l’ADP et du Collectif présentent, à cette triste occasion, leurs condoléances émues aux parents et proches de la victime. Ils prient pour le repos de son âme et implorent le Tout puissant de lui accorder le Paradis. Ils invitent le peuple de Guinée à réserver au défunt des obsèques à la hauteur de la noblesse de la cause pour laquelle il a donné sa vie. Ils expriment également, à tous les Guinéens victimes des violences et de l’arbitraire, leur compassion et leur soutien.

L’ADP et le Collectif exigent la libération immédiate et inconditionnelle de tous les militants et sympathisants arrêtés lors de ces évènements et en appellent au civisme et à la maturité politique du Peuple de Guinée pour l’encourager à persévérer dans la lutte en faveur de l’avènement en Guinée d’une ère de démocratie et de prospérité.

Conakry, le 22 septembre 2012
L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) et
Le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition

L’ADP et le Collectif

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site