Déclaration du parquet général près la Cour d’appel de Conakry

Moundjour cherif

Dans la matinée du 9 novembre 2015, des troubles graves ont éclaté dans l’enceinte de la maison centrale de Conakry, manifestement liés à une tentative d’évasion massive des détenus. Quant aux circonstances ayant entrainé ces malheureux incidents, il y a lieu de rappeler que le Samedi 7 novembre, le garde pénitentiaire Pakilé KONOMOU transportait dans son sac une importante quantité de chanvre indien destinée à un réseau interne au sein de la population carcérale.

Le lundi 9 novembre au cours de son compte rendu matinal, le gardien-chef a révélé au régisseur la détention de la drogue par deux détenus. C’est ainsi qu’immédiatement, il a fait appel aux nommés Mohamed SYLLA alias « DD » et Mohamed CISSE alias « Deguiné », tous détenus à la maison centrale. Mohamed CISSE reconnaissait les faits et dénonçait certains de ses codétenus.

 

Le régisseur, accompagné alors de Mohamed SYLLA, s’est rendu dans le bâtiment où se trouvaient les pensionnaires dénoncés, à l’effet de procéder à leur identification. En réaction à l’exécution de cette décision, les détenus se sont révoltés contre le régisseur qui, pour se protéger, a tiré deux coups de sommation à l’aide de son pistolet. Malgré cela, la foule surexcitée n’a pas obtempéré, s’est livrée à saccager les installations et tenter de s’évader.

 

Alertées, toutes les forces de défense et de sécurité sont intervenues spontanément et efficacement pour rétablir l’ordre.

 

C’est le lieu de rendre hommage à nos forces de défense et de sécurité pour le professionnalisme dont elles ont fait montre pour ramener le calme et la quiétude sans aucune perte en vie humaine.

 

Toutefois, ce mouvement a occasionné 23 blessés dont un gendarme et un garde pénitentiaire, des dégâts matériels importants au niveau de la maison centrale.

 

Le Parquet général, face à cette situation, a déjà fait interpeller par la DCPJ, les gardes pénitentiaires ayant introduit la drogue dans l’établissement pénitentiaire, tout en ordonnant l’ouverture d’une enquête relative aux armes.

 

Soucieux  du maintien de l’ordre et de la paix publique, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a convoqué à une réunion tenue à la primature ce mardi 10 novembre 2015, tous les acteurs concernés pour la gestion d’une telle crise.

 

Pour finir, le Parquet général, au nom de Monsieur le Ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des sceaux, félicite, au nom du gouvernement, la vaillante population de Conakry et singulièrement celle de Coronthie pour leur collaboration et leur assistance lors de ces évènements.

 

MONDJOUR CHERIF

PROCUREUR GENERAL PRES LA COUR D’APPEL DE CONAKRY

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×