Démocrature guinéenne : le panier présidentiel est-il déjà percé ?

Le ministre de la défense, Mr Alpha Condé, a terminé sa sélection gouvernementale : plus de 40 ministres dont, d’après certaines sources, 12% de Forestiers, 17% de Foulas (parmi lesquels certains ne doivent leurs postes que par leurs liens de mariage), 19% de Soussous et 52% de Malinkés (le même pourcentage attribué au candidat du RPG à la Présidence).

Dans un pays où une quinzaine de ministres flanqués de bons collaborateurs auraient pu suffire, on nous impose une équipe kilométrique. Où sont donc ceux qui critiquaient l’ancien PM Souaré en qualifiant son gouvernement pléthorique de « Km 36 » et son action politique de « soirée dansante » ? Avec des récompenses par nominations de complaisance, les collabos du Pr. Condé en se tenant par la main depuis le Palais « Alphacondeyah » pourraient atteindre bientôt les faubourgs de Kindia !

C’est toujours pénible de ressortir des pourcentages ethniques mais c’est le système en place depuis 1958 qui ne nous donne pas le choix. Il suffit de confier toutes les responsabilités à des personnes compétentes et intègres pour que l’ethnocentrisme s’estompe et que le pays avance dans le bon sens. Dans la configuration actuelle, seuls ceux qui ont intérêt au maintien du statu quo parlent d’une unité nationale qui n’existe qu’en théorie. Ont-ils le courage intellectuel (je ne parle pas d’honnêteté !) de réclamer par souci de transparence d’autres statistiques concernant les nominations des diplomates (ambassadeurs et conseillers) et les promotions d’officiers au sein de l’armée, de la gendarmerie et de la police ? On verrait des injustices dignes de l’Apartheid !

On commence à voir comment Mr Condé entend respecter ses engagements de campagne ! Certains extrémistes viscéralement pro Condé affirment que quoi qu’il fasse, il ne trouvera pas grâce à mes yeux. Si je critique Mr Condé, c’est que c’est bien lui qui me fournit la matière première en trop grande abondance (son offre est supérieure à la demande et personne n’a suffisamment de place pour stocker toutes ses bêtises !).Comment peut-il gagner la bienveillance de ses compatriotes s’il traite certains d’entre eux en sujets en ne leur faisant que des crasses ?

Regardez comment l’échafaudage gouvernemental de Tonton est initialement monté avec des Titi, des Toto et de quelques Tata ou autre Gbatama ! Faut-il se remonter contre les abus ou se démonter et ne rien dire, de peur d’être taxé d’empêcheur de gouverner en rond ? Mr Condé qui ne veut pas qu’on lui fasse de l’ombre ne s’est entouré que de personnes moins brillantes que lui. Et comme on connaît déjà les compétences du Professeur (qu’apprendre de lui ?) il nous fera certainement la leçon. D’ailleurs, le langage du PDG commence à revenir en force car il n’avait pas disparu mais était tout simplement congelé : vous entendrez bientôt, frigorifiés, des termes comme « antiguinéen » à l’encontre de ceux qui n’approuvent pas le « Changement version Condé » !

Il nous appartient tous de ne jamais céder au terrorisme intellectuel. J’ai été traité de tous les noms ; ma famille et ma communauté n’ont pas été épargnées même par ceux qui étaient les plus virulents contre le système de Lansana Conté. Avec Alpha Condé, ils se taisent et se terrent. J’imagine leur inconfort ! A moins qu’ils n’attendent, par prudence, une récompense avant de sortir au grand jour. J’ai toujours critiqué le système précité mais aucun « Basse côtier » ne m’a traité d’ethno ! Mais chaque fois que je parle de Sékou Touré et de son PDG, d’Alpha Condé et de son RPG ou de Sékouba Konaté et de sa partialité ethnocentriste, on m’insulte. Je rassure mes lecteurs (et, par la même occasion, les grenadiers voltigeurs qui pensent que n’est démocrate que celui qui vote comme eux) : je suis définitivement vacciné et n’ai donc besoin d’aucun rappel.

Je continuerai donc à critiquer l’action de ceux qui nous gouvernent, sans passion ni pression. Toute critique contient en elle-même les germes d’une proposition et c’est en cela qu’elle est positive. Je ne demande pas mieux que de montrer une action positive de Mr Condé mais je n’en trouve pas. Ce jeune Président apparaît déjà obsolète et ses ratés rappellent ceux d’une voiture d’occasion restée longtemps immobilisée et qui a du mal à redémarrer.

Aujourd’hui tout porte à croire que le panier de Mr Condé est percé. En effet, le Général Toto a annoncé son départ de la « mouvance pestilentielle ». Est-ce par patriotisme ? Je ne le crois pas. Peut-être que le robinet à sous qui lui est confié est maintenant à sec ou que son coffre est suffisamment rempli. Ou encore qu’il est, en ce début d’année, l’heureux bénéficiaire de la fève de la galette des Rois !

Quoi qu’il en soit, les premiers signes du changement annoncé ne sont pas prometteurs car tout s’articule autour du népotisme, du régionalisme et de la médiocrité. On peut ne pas étaler ses connaissances mais on ne peut masquer longtemps son incompétence. Nous espérions un dirigeant qui redresse le pays ; nous avons un chef qui dresse les uns contre les autres en espérant mieux régner.

Pour terminer, un bilan qui pollue épisodiquement le Net, celui des prouesses économiques d’un « camarade » de 1958 à 1984. Je suis d’accord qu’il faut rendre à Sékou ce qui appartient à Sékou. J’invite donc tous les compatriotes à consulter l’ouvrage d’Ansoumane Doré, paru en 1986 : « Economie Nationale et Société en République de Guinée… ». Ils comprendront la dure agonie de la Guinée au moment de la disparition du son « Responsable Suprême… ». Les seules entreprises rentables étaient alors ENTA et SOBRAGUI qui produisaient respectivement des cigarettes et de l’alcool ! Fumer et boire, c’était le progrès d’un système qui ne manquait pas de « matières premières humaines » pour alimenter sa « conserverie bio » du Camp Boiro !

 

Je vous salue.

 

Ibrahima Kylé Diallo, responsable du site kylediallo.info

 

Sens des mots :

 

-Démocrature : système politique hideux dans lequel une dictature se donne un faciès de démocratie.

 

-Foula (ou Foulè) : appellation « guinéenne » du Peulh

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. mariam 19/01/2011

Bonsoir Monsieur;
il serait important que la diaspora guinéenne essaye de penser plutôt à une stratégie d'accompagnement du nouveau gouvernement pour sortir le pays du marasme sociopolitique, que de passer vos temps à revolter les guinéens contre leurs frères et soeurs. La diaspora guinéenne que fait-elle pour son pays? Ailleurs les gens accompagnent l'éducation, la santé en faisant des dons etc... Mais celle guinéenne passe son temps à faire la campagne qui ne dit pas son nom et revolter malheureusement les guinéens. Peu import qui devait remporter ces élections mais un objectif commun à mon avis est atteint. Le retour du Pouvoir dans la main des civiles c'ets tout le reste les guinéens vont gérer ça de façon responsable. Mais arretez vos remarque incendiaires si vous aimez ce pays. Penser aux voies et moyens pour contribuer à son épanouissement. L'ethnocentrisme c'est nous les intellectuels qui l'ont cultivé et ça chacun de nous paiera le prix. Mieux vaut appelez à la réconciliation et aux pardons pour voir ce pays s'épanouir en toute responsabilité.

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×