Dépêche de Guinée n°4 : La junte interdit tout déplacement à Conakry

Dadis décrète  donc un état de siège qui ne dit pas son nom.

Il ya à peine 30mn  depuis que la junte criminelle et barbare  qui règne en Guinée a annoncé dans un message radiodiffusé l’interdiction tout déplacement à Conakry.

Le message lu sur les ondes de la radio télévision dit clairement «  tout déplacement de personnes pour quelque raison que ce soit est interdit les journées des 30 septembre et 1er octobre 2009. »

Une mise en garde sévère a été adressée aux populations en leur disant que quiconque sortirait de chez lui ces 2 prochains jours  et qui serait tué l’aura voulu. Il ne peut se plaindre nulle part.

Le ton est aussi ferme pour les commerçants à qui il est dit «  celui qui ouvre son magasin n’aura, non plus, nulle part où se plaindre  au cas celui- ci serait pillé par  les militaires.

Quel crime ont commis les citoyens pour qu’on leur interdise le droit de se déplacer après tout ce qu’on leur a fait subir ? Dadis veut alourdir la longue liste des morts car de nombreux blessés graves ont encore besoin de soins !

Dadis décrète  donc un état de siège qui ne dit pas son nom.

Les citoyens ne comprennent pas pourquoi Dadis et sa bande de CNDD inventent- ils  encore de nouvelles manigances. Une seule réponse : Pivi et Dadis veulent réitérer leur exploit criminel de mai et juin 2008 quand ils ont massacré les policiers.

Pendant qu’on interdit le déplacement des citoyens, les voyous et les bandes de drogués de Dadis- Pivi- Korka- Sékouba et consorts ne dorment pas. Hier nuit, ces criminels  n’ont pas fermé l’œil car ils étaient en train de répartir  leur butin ; arrêter et de violer des filles.

Dans une cour qui jouxte le domicile de mon correspondant, ces sadiques n’ont laissé personne dormir par leur tapage et leur dispute pour la répartition des biens volés. Les véhicules, voitures et deux roues font naturellement partie du butin des massacres.

Au moment où j’écris ces lignes, en même temps que les tirs, les commandos, les milices armées et droguées par Dadis et la junte contre notre peuple, sont en train de se saouler. Aucun citoyen n’ose mettre le nez dehors.

Les gens sont barricadés et les filles sont particulièrement terrorisées dans les concessions. Elles savent qu’avant d’emporter tout butin, les criminels violent sans distinction filles et mères.

Ces faits avérés justifient le transfert devant le Tribunal Pénal International  de Dadis, de tout membre du CNDD  et du gouvernement qui ne démissionnerait pour marquer sa désapprobation des massacres d’hier et ceux en cours.

Mais, tous les membres des Comités de soutien de Dadis, tous les politiciens véreux qui ont soutenu la junte  doivent également être jugés pour incitation au meurtre..  N’eut été leur démagogie, Dadis n’aurait jamais pensé à une quelconque candidature. Et voilà le résultat de leur félonie et de leur fougue !

En effet, qui saurait séparer Hitler des jeunesses hitlériennes ? Les Comités de soutien de Dadis et tous les supporteurs de la junte doivent payer le prix de leur collaboration !

En attendant, espérons que le bilan de 3 morts (connus) d’aujourd’hui ne s’alourdira pas la nuit et les jours à venir.

Souhaitons que les morts ne proviennent plus jamais du côté du peuple. Que ce soit les criminels et leurs commanditaires qui payeront le prix ultime de leurs crimes.

Vive la Guinée !

A bas Dadis et la junte au pouvoir !

La lutte continue jusqu’à ce que justice soit rendue au peuple de Guinée ! Lamarana  Petty Diallo               

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site