Des journalistes à l’école de l’éthique et de la déontologie de leur métier

d3787968271aadf66b69e2f7e02571e2-l.jpg

Une cinquantaine de journalistes guinéens ont commencé à suivre depuis lundi une formation axée sur "l’éthique et la déontologie de leur métier’’, afin de qualifier davantage leur façon de collecter, de traiter et de diffuser l’information au grand public.

Cette séance de formation animée par des experts en communication et des journalistes expérimentés, a bordé plusieurs autres thématiques relatifs à "la loi sur la liberté de la presse, le code de bonne conduite des médias, l’accès aux sources d’informations officielles ou non, et le mélange des genres’’, avec comme angle d’explication de la différence entre le journaliste et les spécialistes de la communication.

Dans son intervention, le représentant du Conseil national de la Communication (CNC, organe en charge de la régulation de l’information et de la communication en Guinée), Abou Bangoura, a estimé que c’est une nouvelle opportunité pour les journalistes guinéens de renforcer leurs capacités dans le traitement des informations utiles à la population.

Au nom des bailleurs de fonds qui accompagnent la qualification des journalistes guinéens, la directrice de suivi-évaluation du projet "Faisons ensemble’’, Mme Marlyatou Bah, a déclaré que les hommes de medias étaient des acteurs importants et incontournables du développement et de la consolidation de la paix sociale.

Pour Mme Bah, la diversification des sources d’information peut faciliter une plus grande participation de toutes les populations à la base dans le débat sur la gouvernance de leur collectivité, et avoir une large compréhension de la gestion publique de leur pays. Ce qui explique l’organisation de la rencontre de concertation et d’échange sur un des défis qui s’imposent à la presse guinéenne.

Dans une dynamique du changement amorcé par les nouvelles autorités gouvernementales, les journalistes doivent s’impliquer en faisant des reportages objectifs et crédibles, sur les secteurs de la santé à la base, sur le secteur agricole, la bonne gouvernance et l’autonomisation des femmes et des jeunes dans le processus de développement de leurs régions ou localités.

© Copyright Afriscoop

Source: Afriscoop

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site