Discours de Bakary Fofana, nouveau président de la CENI

imagesca5dqy3d.jpg

Dans un discours tenu dés après son élection, Bakary Fofana le tout nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI),  estime que l’installation de la nouvelle CENI, intervient à un moment où la finalisation de la Transition s’impose à tous comme un défi majeur pour la marche vers un Etat de droit et promet par la mêm occasion d’organiser des élections libres et transparentes en Guinée.

L’intégralité de son discours:

« En ce jour solennel, je rendrai avant tout grâce à Dieu, le tout miséricordieux et le très miséricordieux de m’avoir permis de vivre ce moment particulier de l’histoire politique de la Guinée.

A cette occasion exceptionnelle, mes pensées vont pieusement à l’endroit de mon frère, ami et compagnon, feu Ben Sékou Sylla, ancien président de la CENI. Que Dieu ait son âme. Je salue le courage de mon ami et frère, compagnon du mouvement social guinéen, le président sortant, monsieur Louncény Camara et toute son équipe pour le travail effectué et l’acte de portée historique qu’ils ont posé en privilégiant l’intérêt supérieur de la nation.

Mesdames et messieurs, chers collègues,

L’installation de la nouvelle CENI, intervient à un moment où la finalisation de la Transition s’impose à tous comme un défi majeur pour la marche vers un Etat de Droit. Je mesure à sa juste valeur la portée de notre mission ainsi que les enjeux, difficultés et contraintes qui y sont liés surtout dans un contexte marqué par un climat de méfiance entre acteurs politiques qui, pourtant, constituent un maillon essentiel de processus électoral.

Cette mission qui est celle de tout le peuple de Guinée en général et du mouvement social en particulier, exige de nous la collégialité dans l’action, l’indépendance dans notre rapport et fonction, la neutralité absolue, l’impartialité permanente et le professionnalisme pour n’obéir ainsi qu’à la seule autorité de la loi et toujours sauvegarder l’intérêt général. Il s’agit qu’ensemble, de faire en sorte que l’intérêt national triomphe sur l’intérêt personnel et partisan.

Nous devrions agir ensemble, aller très vite mais très bien dans une communion d’idées et actions vers l’atteinte de l’objectif commun de nos concitoyens, celui de l’organisation d’élections crédibles, transparentes et pacifiques dont les résultats doivent être acceptés par tous. Cet objectif, s’inscrit dans une vision globale qui est de faire de la Guinée un modèle de démocratie et de stabilité dans une sous-région avec de multiples foyers d’instabilités et de conflits.

J’affirme avec conviction que l’atteinte de cet objectif nécessite de tout le peuple de Guinée un sursaut de conscience et de patriotisme et une mobilisation active de la société civile dans toutes ses composantes, un engagement citoyen de l’élite politique dans un consensus nationale sans faille.

Mesdames et messieurs,

Avant de terminer mes propos, je profite de cette occasion solennelle, pour remercier tout d’abord, le peuple de Guinée pour sa patience et son engagement citoyen en faveur de la paix et de l’unité nationale.

Mes remerciements vont également à l’endroit du président de la République, Chef de l’Etat, SEM, professeur Alpha Condé pour l’implication personnelle dans l’apaisement du climat politique nationale.

Aux institutions républicaines pour leur implication au dialogue qui a permis la décrispation du climat politique nationale.

A l’ensemble de la classe politique, pour l’esprit de consensus qui a prévalu à la mise en place de la nouvelle CENI.

A la société civile en général pour son soutien indéfectible et le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSCG) en particulier pour la confiance qu’elle a placée en ma personne en vue de porter ses aspirations de transparence et d’impartialité.

Les médias nationaux et internationaux pour leur mobilisation professionnelle en faveur d’élections crédibles, transparentes et apaisées.

Enfin, aux partenaires et financiers, à la communauté internationale et amis de la Guinée pour leur soutien et accompagnement indéfectible de notre pays pour sa longue marche vers la démocratie.

Que Dieu bénisse ma Guinée, que Dieu protège et donne de très bonnes idées à mes collègues commissaires. Je vous remercie ! » 

Synthèse: ANG

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×