Déclaration du GOHA relative aux pertes subies suite à la marche de l’Opposition du 27 Février 2013

e2rpgbcawxqlgkca42jsumca18lr8lcayzux75ca2h29raca5vhg9sca5jaufacagxyxmmca8mnbxlcalkwkl0ca8lp69fcak4fqymca9emttccab9vjpqcanexi5acaurbo8wcad97a5icaam11ycca0t3fwp.jpg

Déclaration: Le GOHA, a l’honneur de porter à l’attention de autorités gouvernementales, de l‘opinion nationale et internationale le Rapport d’évaluation des dégâts causés aux opérateurs économiques et à d’autres citoyens, suite à la marche de l’Opposition du  27 Février 2013.

Ce Rapport a été élaboré sous la supervision d’huissiers de justice assermentés. Après avoir été transmis  officiellement aux autorités compétentes de l’Etat,  des  Institutions Républicaines, aux Organisations Internationales, il est à ce jour disponible sur le site du GOHA : www.gohainfo.com.

Globalement, 362 cas de victimes ont été  enregistrés principalement dans  4   communes à Conakry : La commune de Dixinn,  Le marché de Madina  dans la Commune de Matam, le marché de ENTA dans la Commune de Matoto, le marché de Taouyah  dans la Commune de Ratoma  ainsi que des attaques dans certains quartiers à domicile.

Les pertes subies se chiffrent à : Quarante et un milliards cinq cent cinquante six millions neuf cent soixante treize mille  huit cent francs guinéens (41 556 973 800 GNF).

Ce rapport définitif porte exclusivement sur les  pertes en marchandises, moyens de locomotion et autres biens se trouvant à l’intérieur de boutiques, magasins, conteneurs, tables et  des maisons détruites ou incendiées. Les  destructions ou incendies  d’édifices n’ont pas été pris pour le moment en compte, en raison de la complexité du travail d’évaluation et des moyens importants que cela requiert.

C’est le lieu de signaler que des opérateurs économiques inconscients et des fonctionnaires irresponsables tentent de diffamer le GOHA  en sabotant le travail de protection et de promotion que le GOHA est entrain de mener sur toute l’étendue du territoire national  dans l’intérêt de l’ensemble des opérateurs économiques nationaux et étrangers, ce, depuis des années ; et allant jusqu’à menacer la sécurité du Président du GOHA.

Le GOHA condamne avec la dernière énergie ces pratiques rétrogrades et révolues.

Le GOHA rappelle qu’aucune intimidation d’un quelconque démagogue ne saurait le détourner de sa mission régalienne de soutien, de promotion et de protection des commerçants en particulier et des opérateurs économiques en général.

Et le GOHA invite l’ensemble des commerçants et opérateurs économiques à la solidarité d’action pour le soutien sans faille des commerçants victimes de ces dégâts ignobles et honteux.

Le GOHA invite les services  compétents de l’Etat au renforcement de la sécurité des commerçants dans l’exercice de leurs précieuses fonctions d’une part,  et celui  de l’ensemble des citoyens d’autre part.  Il s’agit là d’une mission  de protection de personnes et de biens qui incombe à l’Etat et qui doit être assumé sans faille.

C’est le lieu  de souligner les souffrances énormes qu’endurent les commerçants et les citoyens dans la recherche du quotidien dans un contexte socio économique de plus en plus difficile.

C’est aussi le lieu et le moment d’inviter le Président de la République et l’Opposition à bien vouloir accepter de créer un cadre propice à l’instauration d’un dialogue franc pour l’avènement d’un climat de paix, d’entente et de quiétude pour une  prospérité tant souhaité par les populations guinéennes.

Source: www.gohainfo.com.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site