Ebola : 10 Guinéens mis aux arrêts en Côte d'Ivoire

Imagesso9d10u7

La police ivoirienne a mis aux arrêts dix Guinéens à Bondoukou, ville du nord-est de la Côte d'Ivoire, alors qu'ils tentaient d'entrer dans la ville, a-t-on appris mardi de source sécuritaire.

Ils ont été renvoyés à Abidjan sur escorte policière en vue d' une analyse médicale dans le cadre des mesures prises par le gouvernement pour prévenir le virus de la fièvre Ebola, qui sévit dans des pays oues-africains, dont la Guiée et le Liberia, voisins de la Côte d'Ivoire.

Les dix Guinéens, se disant originaires de la ville guinéenne de Siguiri, étaient entrés en Côte d'Ivoire par Ouangolodougou ( nord) en passant par le Mali et étaient arrivés lundi matin au corridor d'entrée de Bondoukou, en provenance d'Abidjan, à bord d' un minibus.

Selon la presse guinéenne, deux personnes sont décédées récemment de la maladie à virus Ebola à Siguiri.

Lundi, le ministre ivorien de la Défense, Paul Koffi Koffi, a indiqué que 17 Libériens qui ont fait "un passage en force" pour entrer dans le territoire ivoirien par Tabou (sud-est) ont été refoulés.

"Au total, près d'une centaine de clandestins libériens qui voulaient traverser la frontière ces derniers jours ont été dissuadés", a-t-il ajouté, soulignant que "les convois sont refoulés et les forces de défense et de sécurité sont instruites de rester fermes sur les mesures prises".

"Les frontières ne sont pas fermées mais nous restons vigilants pour que notre pays ne soit pas touché, nous ne sommes pas à l'abri", a relevé Paul Koffi Koffi.

Selon le ministère ivoirien de la Santé, sur 40 cas suspects analysés par l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire, depuis l' apparition du virus en Guinée voisine en janvier, "tous ont été déclarés négatifs".

Le gouvernement ivoirien a annoncé de nouvelles mesures pour éviter la contamination des populations, à travers la "suppression jusqu'à nouvel ordre" des vols de la compagnie aérienne ivoirienne vers les pays où sévit l'épidémie et "l'interdiction à toutes les compagnies aériennes" de débarquer à Abidjan des passagers en provenance de ces pays.

Le gouvernement recommande aux populations de "se laver régulièrement et soigneusement les mains et d'éviter de se serrer les mains et de se faire des accolades".

Selon les spécialistes, la sueur, le sang et la salive sont les principales voies de transmission du virus Ebola.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site