Ebola: la Russie offre un laboratoire à la Guinée

Ob d18c37 ebola labo russe

La Russie a offert à la Guinée-Conakry un laboratoire mobile qui permettrait d'étudier plus profondément Ebola ainsi que d'autres virus en vue d'élaborer un vaccin efficace contre les épidémies. La cérémonie de remise officielle du laboratoire s'est tenue le 22 janvier à Kindia, ville dans l'ouest de la République de Guinée, en présence des responsables des ministères de l'Education, de la Santé publique ainsi que des représentants de la filiale locale de l'Institut Pasteur.

Ce sont justement les chercheurs de l'Institut Pasteur qui travailleront au sein de ce laboratoire installé au Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS) et réalisé par la société RUSAL à hauteur de 10 millions de dollars.

Les membres du corps médical seront formés par des spécialistes russes.

L'entreprise russe RUSAL a été chargée de mettre en œuvre le performant laboratoire.

"Dès la propagation du virus Ebola en Guinée, la société RUSAL et la Russie ont fait tout leur possible afin de créer ce centre, unique en Afrique, et d'envoyer sur les lieux un laboratoire mobile destiné à lutter contre ce virus", a annoncé le représentant de la société RUSAL Pavel Vasiliev cité par la plateforme informatique Guinéenews.

Pavel Vasiliev a en outre souligné que cette remise faisait suite à la demande pressante du premier ministre russe Dmitri Medvedev.

"On peut tirer la conclusion suivante: le centre construit par RUSAL et le laboratoire offert par la Russie ont permis aujourd'hui d'aboutir à des résultats exceptionnels car la grande partie des malades admis ici ont été guéris", a poursuivi M.Vasiliev.

L'épidémie d'Ebola a été décrétée en février 2014, en Guinée-Conakry. Le virus s'est ensuite propagé au Libéria, en Sierra Leone, au Nigéria, au Sénégal et au Mali. Les Etats-Unis ainsi qu'un certain nombre de pays européens ont également été touchés par le virus. L'épidémie d'Ebola a touché plus de 30.000 personnes et a fait plus de 12.000 victimes.

Source: sputniknews

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site