Ebola : les mesures de quarantaine ont un impact sur la sécurité alimentaire (OMS)

Index 28

Les mesures de quarantaine prises par certains pays touchés par l'épidémie d'Ebola ont eu un impact sur la sécurité alimentaire de la population, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les autorités ont mis en place des zones de quarantaine dans les endroits de forte transmission, notamment dans les villes durement touchées telles que Guékédou, en Guinée, Kenema et Kailahun, en Sierra Leone, et Foya, au Libéria, a fait savoir la porte-parole de l'OMS, Fadela Chaib, lors d'un point de presse.

"Cette restriction de mouvement a un impact sur la sécurité alimentaire : les prix augmentent sur les marchés, les personnes les plus pauvres ont du mal à s'approvisionner, certaines ne peuvent aller cultiver leurs champs, l'accès aux intrants agricoles est aussi perturbé ainsi que toute l'activité économique", a noté Mme Chaib.

"Cela a empêché les personnes vivant dans ces zones de se rendre dans d'autres régions du pays et d'augmenter le risque de transmission d'Ebola", a-t-elle poursuivi.

L'OMS travaille avec le Programme alimentaire mondial (PAM) pour faire en sorte que les gens dans les zones de quarantaine reçoivent une alimentation et une aide régulière, selon la porte-parole.

Environ un million de personnes, vivant dans ces zones, vont recevoir une assistance alimentaire en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

"Il est important de prévenir une crise alimentaire dans ces zones et d'apporter de quoi se nourrir aux malades, aux familles directement affectées et aux centaines de milliers de gens vivant dans les zones isolées", a souligné Denise Brown, directrice du bureau régional du PAM en Afrique de l'Ouest.

Le service aérien humanitaire UNHAS, géré par le PAM, a également mis en place une ligne aérienne entre Dakar, Conakry, Freetown et Monrovia, ainsi que quelques destinations à l'intérieur des pays, pour permettre aux personnels humanitaires de se déplacer dans la région.

En outre, l'OMS, l'Organisation de l' aviation civile internationale (OACI), l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), le Conseil international des aéroports (ACI), l'Association internationale du transport aérien (IATA) et World Travel and Tourism Council (WTTC) oeuvrent pour créer un groupe de travail sur les voyages et les transports, avec pour mission de suivre la situation et fournir des informations à jour au secteur des voyages et du tourisme ainsi qu'aux voyageurs.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×