Ebola : trois traitements vont être testés en Guinée et au Liberia

Index 92

A la mi-décembre, un traitement curatif contre Ebola va être expérimenté en Guinée forestière, dans le centre de Guéckédou géré par Médecins sans frontières (MSF).

C’est une équipe de l’Inserm qui va diriger ce premier essai sur des malades infectés par le virus qui, depuis le début de l’épidémie déclarée fin mars, a fait 5 674 morts sur 15 901 cas principalement dans trois pays d’Afrique de l’Ouest (le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée), selon le bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) du 26 novembre. Il s’agit de la première des trois expérimentations de traitement thérapeutique coordonnées par l’OMS.

A Guéckédou, l’équipe va tester le favipiravir, un médicament mis au point contre la grippe par le laboratoire japonais Toyama Chemical, filiale de Fujifilm. Cet essai devrait être étendu à deux autres centres de traitement, situés aussi en Guinée forestière : l’un à Macenta, ouvert par la Croix-Rouge française le 18 novembre ; l’autre à N’Zérékoré, qui doit accueillir ses premiers malades fin novembre, sous la responsabilité de l’ONG internationale Alima.

« L’essai principal va se faire sur soixante adultes, volontaires, arrivés au centre dans les quarante-huit heures après les premiers symptômes, car pour être efficace, il ne faut pas que le malade soit trop atteint », explique le docteur Xavier Anglaret, directeur de recherches Inserm, venu en Guinée pour coordonner l’expérimentation.

Des fortes doses, largement supérieures à celles préconisées pour traiter les grippes sévères, seront administrées...

Source: Le Monde

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×