Elections législatives : les ministres déployés dans les provinces pour sensibiliser les populations sur l'enjeu électoral

images-1-5.jpg

Les membres du gouvernement guinéen ont été déployés dans les provinces pour mener une campagne de sensibilisation sur l'enjeu du scrutin législatif, qui avance à grands pas, a-t-on appris de bonne source.

Une trentaine de membres du gouvernement se trouve répartis dans les 33 préfectures que compte le pays depuis près d'une dizaine de jours, et dans la préfecture visitée chaque ministre profite de l'occasion pour véhiculer le message présidentiel, qui s'articule autour des "acquis du gouvernement et sur la nécessité" pour les populations d'accorder leur suffrage au parti au pouvoir, lors du scrutin législatif du 24 septembre.

Au nombre de ces acquis, figure en bonne place "l'atteinte du PPTE (Programme des pays pauvres très endettés), résultant des performances économiques enregistrées par les nouvelles autorités. Ce qui a permis à la Guinée d'éponger une ardoise de plus de 2 milliards de dollars.

"La gratuité de la césarienne dans les hôpitaux guinéens, la suppression de l'impôt de capitation et le financement des campagnes agricoles, depuis l'avènement de la troisième République en décembre 2010", sont les autres acquis ponctuant les discours des ministres durant ces tournées de sensibilisation, selon notre source.

C'est eu égard à toutes ces actions mises à l'actif du gouvernement, que les émissaires du président Condé, invitent les populations à se mobiliser pour "accompagner le président dans l'exécution de son programme". Ce qui passerait selon eux, par "un vote en faveur du RPG-arc-en-ciel, le parti au pouvoir", lors des législatives du 24 septembre.

Cette tournée des membres du gouvernement n'est cependant pas vue d'un bon œil du côté de l'opposition, qui parle de "violation" de l'accord du 3 juillet paraphé entre les acteurs politiques, qui invite, selon les parties prenantes au processus électoral, de s'abstenir de tout acte susceptible de "compromettre l'application dudit accord".

Mais avec la prise du décret fixant le calendrier de la campagne électoral, ce jeudi par le président Alpha Condé, la voie est désormais ouverte à tous les candidats au scrutin législatif, pour mener leur campagne du 23 août à minuit au 22 septembre à minuit.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site