En Guinée : les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle finalement annoncés pour mardi

Guinee2_0.jpg

C'est théoriquement ce lundi 19 juillet 2010 que la Cour suprême de Guinée doit annoncer les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle du 27 juin dernier. La Cour suprême examine depuis la fin du mois le contentieux électoral suite aux nombreux recours déposés par les candidats en lice lors du premier tour. Selon les résultats provisoires, Cellou Dalein Diallo est arrivé en tête avec 39,72% des voix, Alpha Condé est second avec 20,67%. Suite à la proclamation des résultats la Commission électorale nationale indépendante, la CENI, devrait annoncer la date du second tour.

Que va dire Mamadou Sylla, le président de la Cour Suprême ? C'est la question qui occupe les esprits à Conakry depuis quelques jours où l'on attend avec impatience la proclamation définitive des résultats du premier tour.

Le juge planche depuis huit jours sur les nombreux recours déposés sur son bureau par les candidats. Quasiment tous se sont plaints de fraudes et d'irrégularités. La Cour suprême chargée de dire le droit est l'arbitre suprême du contentieux et une fois qu'elle se sera exprimée, plus rien ni personne ne pourra changer les résultats du premier tour.

Trois hypothèses sont possibles. Premièrement, la Cour entérine les résultats après avoir apporté quelques modifications sans conséquence sur l'ordre d'arrivée des candidats. C'est l'hypothèse préférée des deux qualifiés pour le second tour : Celou Dalein Diallo et Alpha Condé.

Deuxièmement, les modifications apportées, comme des annulations dans certaines circonscriptions bouleversent l'ordre d'arrivée. C'est l'hypothèse que caresse le troisième homme du premier tour, Sidya Touré qui reste persuadé d'avoir été battu de façon déloyale.

Enfin, si la Cour estime que les irrégularités sont trop nombreuses sur l'ensemble du territoire, elle peut annuler le premier tour. C'est ce que réclame au moins un candidat, mr Bah Ousmane.

Incertitudes sur le second tour

Une fois que la Cour suprême aura rendu son verdict, les Guinéens n'en n'auront pas fini pour autant avec les incertitudes. En effet, nul ne sait encore avec certitude quand sera organisé le second tour.

La loi fixe certes un délai réglementaire de quinze jours après proclamation des résultats définitifs du premier tour, mais depuis plusieurs jours le gouvernement tente de s'inviter au sein de la CENI et de s'imposer comme coorganisateur du scrutin.

Arguant des nombreux manquements constatés lors du premier tour, le gouvernement veut que le ministère de l'Administration Territoriale et des Affaires Politiques ait un rôle à jouer aux cotés de la CENI.

Une initiative qui n'est pas du goût d'Alpha Condé et de Cellou Dalein Diallo dont les formations dénoncent une ingérence inadmissible des autorités dans un organe indépendant. Les deux candidats redoutent en effet que le second tour fasse l'objet d'un nouveau report.

Dans ce climat, le Premier ministre Jean Marie Doré n'a pas franchement contribué à apaiser les esprits en annonçant samedi soir que des éléments incontrôlés tentaient de déstabiliser le pays.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×