Formation de 500 jeunes aux techniques de recherche d’emploi

Articl3

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, M. Moustapha NAITE a procédé ce mercredi 17 septembre 2014, au lancement du projet de formation de 500 jeunes aux techniques de recherche d’emploi et entretien d’embauche en présence de M. Albert Damantang CAMARA, Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail et de Madame Metsi MAKHETA, Directrice Pays du PNUD. C’est le Centre National de Perfectionnement à la Gestion (CNPG) de Donka qui a servi de cadre à cette cérémonie de lancement.

On se rappelle que M. le Président de la République, Professeur Alpha CONDE a nommé le mois d’août dernier, Madame Aminata KOUYATE à la tête de la Direction Nationale de l’emploi des jeunes. Un mois après cette nomination, elle a pris contact avec l’ensemble des partenaires qui interviennent dans le secteur de l’emploi des jeunes.
Dans son discours d’orientation, Madame la Directrice a rappelé que son cheval de bataille est l’opérationnalisation des jeunes tant en milieu urbain que rural. C’est pourquoi dit-elle, le Ministère de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes à travers la Direction Nationale de l’Emploi des jeunes a initié ce projet de renforcement des capacités des jeunes dans les 7 régions administratives. Elle a remercié tous les acteurs impliqués dans le domaine de l’emploi des jeunes et les a exhortés à accompagner sa Direction pour l’amélioration de l’employabilité de la couche juvénile.

Pour sa part, Madame Metsi MAKHETA, Directrice Pays du PNUD a indiqué que la problématique de l’insertion économique des jeunes constitue une préoccupation majeure pour les autorités nationales et les partenaires au développement dont le PNUD. Selon Mme Metsi, l’Afrique compte 200 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans, soit plus de 20% de la population. ‘’ Il est évident que toute politique de développement inclusif focalise sur la jeunesse comme non seulement une opportunité d’améliorer leurs conditions de vie mais aussi d’obtenir un statut social qui les valorise et leur permet d’apporter leur contribution à la construction du pays’’, ajoute la Directrice Pays de l’Institution. Selon elle, ce projet de formation des jeunes dont au moins 35% de filles, diplômés des différentes écoles et structures de formation professionnelle va être réalisé dans les villes de Conakry, Boké, Kindia, Mamou, Labé, Kankan, Faranah et N’Nzérékoré. Il permettra égalent d’améliorer leurs capacités et contribuera à leur accès au marché de l’emploi en facilitant leur mise en relation avec les employeurs. Au dire de Mme MAKHETA, la création de revenus pour les jeunes, n’est pas seulement une solution économique pour les individus et la communauté mais aussi et surtout un facteur vital de consolidation du tissu social.
Pour terminer, elle a remercié le Ministère de la Jeunesse et les partenaires pour la dynamique enclenchée dans ce secteur névralgique et a réaffirmé la volonté de sa Structure à accompagner le Département pour un avenir radieux des jeunes garçons et filles de la Guinée.

Dans son discours d’ouverture, M. le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, a tout d’abord demandé d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes de la fièvre hémorragique à virus Ebola avant d’exhorté les jeunes à s’investir dans la lutte contre cette épidémie. Il a parlé de l’impact négatif de cette maladie tant sur le plan économique que social.
Ensuite, le Ministre NAITE a fait savoir que la question d’insertion socioprofessionnelle des jeunes reste une préoccupation majeure dans la vision du Professeur Alpha CONDE et est inscrite en bonne place dans son quinquennat. Il s’est exprimé en ces termes : « Le chômage touche plus les jeunes qui constituent la couche la plus vulnérable parmi les demandeurs d’emploi. Ceux-ci courent le risque d’exclusion sociale et de marginalisation, source d’instabilité sociale et politique. La difficulté pour les chercheurs de premier emploi à accéder à l’emploi s’explique en partie par le déficit de guide professionnel sur la connaissance du marché de l’emploi et des stratégies personnelles de recherche active d’emploi ».

Par ailleurs, il a exhorté les participants à plus d’attention durant ces trois jours de formation pour être mieux outillés afin d’affronter le marché de l’emploi. ‘’ Il faut franchir l’étape de demandeur d’emploi pour devenir créateur d’emploi’’ ajoute M. le Ministre.
Enfin, il a vivement remercié Mme la Directrice Pays du PNUD de son soutien financier et technique et l’AGUIPE pour sa participation et sa disponibilité constante pour la formation des jeunes.
C’est sur ces mots que M. NAITE, initiateur de ce projet a déclaré ouvert le présent atelier de formation des jeunes aux techniques de recherche de l’emploi et d’entretien d’embauche.

Source:jeunesse.gov.gn

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×