Formation de 70 jeunes à Conakry sur la prévention de l'insécurité urbaine

Formation de 70 jeunes a conakry1 09 10 2018Lundi 8 octobre 2018, á l’Hôtel Noom, a eu lieu la cérémonie de lancement de l’atelier de Formation de 70 jeunes à Conakry sur la «Prévention de l’insécurité urbaine par la fabrication, le montage, installation et maintenance des Lampadaires solaires photovoltaïques.

Cet atelier organisé par trois agences des Nations Unies (le PNUD, l’ONU-Habitat et l’ONUDI) et le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire permet la formation pratique de 100 jeunes dans le cadre du projet d’autonomisation de 500 jeunes pour la prévention de l’insécurité á Conakry et á Nzérékoré.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation de 70 jeunes venus des deux grandes communes de la Capitale : Matoto et Ratoma pour une période de 5 jours, a été ponctuée par des discours et messages du Secrétaire général du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Ingénieur Mohamed Maama Camara et du Conseiller en charge des pays francophones, Bureau régional Afrique ONU-Habitat, Monsieur Claude A. Meutcheche Ngomsi, PhD.

En présence des cadres techniques des Départements ministériels concernés et du Conseiller Conseiller en charge des pays francophones, Bureau régional Afrique ONU-Habitat Dr Claude A. Meutcheche Ngomsi, le Secrétaire général du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Ingénieur Mohamed Maama Camara a donné le coup d’envoi de l’atelier au nom du Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma à travers un discours dont la teneur est la suivante

« Pour moi un grand honneur de présider l’ouverture de la présente session de formation qui place la Ville et de l’Aménagement du Territoire au cœur de nos préoccupations. Les besoins sont urgents, pressants et les attentes énormes. Réduire l’insécurité par le biais du travail représente un grand défi pour notre Département. Le chômage chronique, la pauvreté, les difficultés d’insertion socioprofessionnelles des jeunes doivent nous pousser à trouver des solutions innovantes, permettant a la fois d’occuper et d’assurer le quotidien de cette tranche d’Age vulnérable, mais très courageuse. 
Ensemble nous devons œuvrer pour la formation avec l’objectif ultime d’améliorer leurs conditions de vie. A cet égard, vous en conviendrez avec moi que cet atelier de formation organisé autour du thème Prévention de l’insécurité urbaine par la fabrication, le montage, installation et maintenance des Lampadaires solaires photovoltaïques représente une réelle opportunité.
Cette initiative va permettre d’améliorer l’éclairage public, ce qui contribuera sans aucun doute á éviter biens de crimes et délits. Dans le même temps, de nombreux jeunes auront accès à faire très importants, un acquis qui les accompagnera toute leur vie….’’ 
Monsieur le Secrétaire général du MVAT a remercié l’ONU-Habitat en disant je cite « c’est l’occasion de féliciter singulièrement l’ONU-Habitat et ses partenaires pour l’organisation de cette formation qui sans doute sera bénéfiques pour les participants »

De sa part, le Conseiller en charge des pays francophones, Bureau régional Afrique ONU-Habitat, Monsieur Claude A. Meutcheche Ngomsi, PhD dira : 
« Je suis heureux de prendre part à cette session de formation de 100 jeunes qui rentre dans le cadre du projet de 500 jeunes en vue de la préservation de l’insécurité á Conakry et á Nzérékoré.
Ce projet a été initié par le PNUD, ONUDI et ONU-Habitat soumis au Fonds de consolidation de la paix qui soutenu l’initiative en vue de participer et contribuer á l’autonomisation des jeunes. Cet atelier est l’aboutissement d’une trentaine de consultations, de deux études sur la délinquance et la prévention de l’insécurité, mais également d’une demi-douzaine de descente sur le terrain pour identifier des sites plus arides sinon plus criminogènes encore appelés les points noirs dans le cadre de cette étude. 
Ceci afin de déterminer où exactement, nous devons implanter les lampadaires solaires. Aussi, nous avons initié des consultations avec des responsables des collectivités et des jeunes afin de dresser la liste des 100 jeunes dont 70 à Conakry et 30 á Nzérékoré qui recevront la formation sur plusieurs thèmes. Pendant 5 jours de formation, ces jeunes seront á mesure de mieux connaître des traits capables pour expliquer les déterminants de la délinquance et contribuer activement à la réduction des opportunités des agressions physiques et des vols en participant activement á l’installation des panneaux solaires ou photovoltaïques. Enfin, au terme de la formation, ces jeunes, nous l’espérons vont adopter des comportements plus responsables grâce á cette opportunité….»

Source: Portail du gouv

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×