Grâce présidentielle: Le Pr Alpha Condé ordonne la libération des prisonniers politiques arrêtés lors des manifestations de l'opposition

253928.jpg

S’achemine-t-on vers une décrispation de la crise politique qui secoue le pays, par rapport à l’organisation des élections législatives ? la question mérite d’être posée, en ce sens que le Président de la République le Pr Alpha Condé, vient de satisfaire à l’une des revendications de l’opposition guinéenne à travers un décret rendu public jeudi soir sur les antennes de la RTG.

En effet, le décret lu lors du journal télévisé de 20h30, faisait état d'une remise de peine accordée par le Président de la République, aux prisonniers politiques récemment arrêtés suite aux manifestations. Ils sont au total une dizaine de personnes condamnées à bénéficier ainsi de cette grâce présidentielle.

Faut-il tout de même rappeler que l’opposition guinéenne dans son bras de fer avec le pouvoir, avait posé comme préalables à toute reprise du dialogue politique, la libération de tous ses militants interpellés lors de ses différentes manifestations, le retrait du décret du 13 mai 2013 et la suspension des activités de la CENI. Des exigences qu’elle a d’ailleurs réitérées, lors de sa dernière rencontre avec le facilitateur international Saïd Djinnit.

La question qui taraude maintenant tous les esprits, est de savoir ce qu’il en sera de la date du 30 juin retenue par le pouvoir, pour l’organisation des élections législatives, car la date limite de dépôt des candidatures au niveau de la CENI fixée au 08 mai 2013 a expiré et comme on pouvait s’y attendre malheureusement, les partis politiques de l’opposition n’ont pas daigné suivre cette directive, pour laquelle ils estiment ne pas se sentir concernés.

Autant dire que la tension demeure vive et tous les epsoirs sont désormais tournés vers les facilitateurs, qui espère-t-on, sauront convaincre les protagonistes, pour un retour imminent à la table des négociations, seul cadre à même de favoriser le dialogue et la compréhension, susceptibles d'applanir les divergences liées à l'organisation tant attendue de ces fameuses élections législatives.

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site