Guinée/législatives : les partis politiques en ordre de bataille après le lancement de la campagne électorale (Analyse)

images-103.jpg

Les partis politiques candidats au scrutin législatif se mettent en ordre de bataille suite au lancement de la campagne électorale par un décret du président Alpha Condé, pris jeudi dernier. Ce samedi, qui marque la première journée de cette campagne, qui s'étendra jusqu'au 22 septembre, la plupart des formations politiques ont animé des meetings, qui marquent en quelque sorte le point de départ de cette campagne qui se déroule sur fond de suspicion, vu les réserves émises par l'opposition sur les aspects techniques des préparatifs du vote.

L'opposition pointe du doigt en effet "la mauvaise révision des listes électorales et l'inopérationalisation des kits".

Des dysfonctionnements auxquels les opposants greffent " l'éloignement de certains bureaux de vote et la non-centralisation des données au niveau du site central".

Malgré ces "couacs", ils comptent se lancer dans la bataille électorale, comme l'a indiqué Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition ce samedi, lors de l'assemblée générale de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, opposition).

L'opposant a eu des propos peu "aimables" à l'endroit du gouvernement, appelant ses militants à la vigilance et à participer au scrutin du 24 septembre, en ayant à l'esprit que la victoire est à leur portée.

Cellou Dalein Diallo a annoncé durant ce meeting, son programme de campagne qui va débuter par une tournée à compter de ce dimanche pour la Moyenne Guinée, son fief.

Cette tournée devra durer deux semaines, d'après nos informations. Puis, l'opposant et sa suite devront sillonner les 3 autres régions naturelles du pays, à savoir la Haute Guinée, la Guinée forestière et la Basse Guinée.

Dans son équipe de campagne, le leader de l'UFDG compte deux leaders de l'opposition, qui ont préféré se présenter sous les couleurs de son parti.

Il s'agit de Mouctar Diallo, des Nouvelles forces démocratiques (NFD) et Aboubacar Sylla, de l'Union des forces du changement (UFC) . Ce dernier qui faisait jusque là office de porte-parole de l'opposition, est d'ailleurs le directeur de campagne de l'UFDG.

De son côté, le RPG-arc-en-ciel, parti de la majorité présidentielle, a salué le démarrage de la campagne électorale, et promet de mener la bataille jusqu'à la victoire.

En termes de présence sur le terrain, il faut reconnaître que le parti au pouvoir tient une longueur d'avance sur ses adversaires.

La tournée des membres du gouvernement entamée il y a une dizaine de jours vise à soutenir le RPG-arc-en-ciel, car dans leur message de sensibilisation, les ministres profitent pour appeler les populations à accorder leurs suffrages au parti au pouvoir lors du vote du 24 septembre.

L'autre atout majeur dont dispose le RPG-arc-en-ciel est celui du chef de l'Etat guinéen qui, ces derniers temps, multiplie les tournées dans les provinces.

Le président a visité la région forestière, la Haute Guinée et la Moyenne Guinée, ainsi que la Basse Guinée. Et dans toutes ces régions, il n'a pas manqué de rappeler les acquis de son gouvernement et d'inviter les populations à accompagner son programme, en votant pour le parti au pouvoir lors des législatives.

D'où l'enjeu de ce scrutin, que le pouvoir ne veut pas du tout perdre, au risque de se retrouver en minorité dans le futur parlement.

Flairant sans doute la menace que pourrait représenter le rouleau compresseur de la mouvance présidentielle, les formations politiques de l'opposition misent surtout sur le jeu des alliances, une tactique qu'elle compte mettre en place pour prendre le dessus sur le RPG-arc-en-ciel, qui, il faut le rappeler est un regroupement d'une quarantaine de partis politiques.

Des partis alliés qui ont accepté de fusionner avec le parti au pouvoir, au lendemain de l'avènement du président Condé au pouvoir en 2010.

Le lancement de cette campagne électorale sera marqué également par la diffusion des messages de campagne des 32 partis politiques qui se sont installés dans les starting-blocks. Des messages qui seront diffusés dans les médias d'Etat, dès après le journal de 20 heures 30 GMT.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×