Guinée: les soignants ne relâchent pas la pression sur le front Ebola

Images 11

Près de 56 malades sont actuellement traités par MSF à l'hôpital Donka de Conakry. C'est un peu moins que durant la semaine dernière, mais ce chiffre inquiète MSF, qui redoute une saturation de centre de Donka.

La semaine dernière, 22 malades venus de la région de Coyah, située à une cinquantaine de kilomètres de Conakry, ont fait exploser les statistiques. Dans le même temps, les autorités sanitaires ont découvert une nouvelle chaîne de contamination à proximité de la capitale, où déjà trois quartiers sont touchés par Ebola. Chaque jour, un ou deux malades arrivent de la région de Coyah.

Développement des infrastructures

Dans les jours qui viennent, les autorités guinéennes devraient ouvrir un centre de dépistage dans la ville de Forécariah, à proximité de la frontière sierra-léonaise. Il devrait permettre d'atténuer les risques de contamination via ce pays voisin. MSF a achevé la formation du personnel, et l'infrastructure est quasiment prête. A Macenta, en Guinée forestière, là aussi le nouvel hôpital géré par la Croix-Rouge française est sur le point d'ouvrir ses portes.

Source: RFI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×