Guinée: un pays pauvre aux richesses naturelles considérables

mine3-3.jpg

La République de Guinée, où des élections législatives sont prévues samedi, est un pays aux ressources naturelles considérables mais dont la population est très pauvre.

Le pays est dirigé par Alpha Condé, qui a pris ses fonctions fin 2010, devenant le premier président démocratiquement élu depuis l'indépendance en 1958, après 52 ans de régimes dictatoriaux ou autoritaires.

SITUATION GEOGRAPHIQUE:

Pays d'Afrique de l'Ouest (245.900 km2), limitrophe de la Sierra Leone, du Liberia, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Sénégal et de la Guinée-Bissau. POPULATION: 11,2 millions d'habitants (Banque mondiale, 2011). Une trentaine d'ethnies.

CAPITALE: Conakry.

LANGUES: Français (officielle), locales.

RELIGIONS: Musulmans (90%), chrétiens et animistes.

 

HISTORIQUE/REGIME:

Ancienne colonie française. Seul pays d'Afrique francophone à rejeter la Communauté franco-africaine proposée par le général de Gaulle, la Guinée opte pour l'indépendance en 1958 et instaure un régime socialiste. Le président Ahmed Sékou Touré va régner en maître absolu pendant un quart de siècle. Après sa mort en 1984, Lansana Conté prend le pouvoir à la faveur d'un coup d'Etat. En 1990, il fait adopter une nouvelle Constitution prévoyant le multipartisme, mais les élections ne seront jamais libres ni transparentes. En 2003, après une modification de la Constitution supprimant la limitation du nombre des mandats, il est réélu face à un adversaire unique, l'opposition ayant boycotté le scrutin. En décembre 2008, au lendemain du décès du général Conté, une junte dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara prend le pouvoir par un coup d'Etat sans effusion de sang. Un an plus tard, Camara est blessé par balle à la tête, à Conakry, par son aide de camp. C'est ensuite un régime de transition dirigé par un autre militaire, le général Sékouba Konaté, qui dirige le pays jusqu'à l'élection présidentielle de 2010. Le 7 novembre, l'opposant historique Alpha Condé remporte le second tour du scrutin (52,5%) face à l'ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo. Le Conseil national de transition (CNT, non élu), mis en place début 2010, fait actuellement office de Parlement.

ECONOMIE:

Le pays est l'un des principaux exportateurs de bauxite dans le monde et possède des gisements de minerai de fer très convoités, mais aussi de l'or, des diamants et du pétrole. Mais en dépit de son potentiel minier considérable, la Guinée reste confrontée à une profonde crise économique, aggravée notamment par la corruption. Selon une étude de l'Institut national de la statistique de Guinée et de la Banque mondiale publiée en juillet 2012, plus de la moitié des Guinéens (55%) vit en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins d'un dollar par jour, un chiffre en hausse ces dix dernières années. Le président Condé a entrepris plusieurs réformes, en particulier du secteur des mines et le pays a obtenu en 2012 un allègement de sa dette.

+ PNB par habitant: 457 dollars en 2011 (BM).

- FORCES ARMEES: 9.700 hommes, selon l'Institut international des études stratégiques (IISS, 2013). Paramilitaires: 2.600 hommes.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site