Jean-Marie Doré conduira le gouvernement de la transition

C'est donc Jean-Marie Doré, porte-parole des Forces vives (opposition) qui a été désigné pour diriger le gouvernement. Un choix finalisé le lundi 18 janvier à Ouagadougou, au terme de discussions entre le capitaine Moussa Dadis Camara et le général Sékouba Konaté, en charge désormais officiellement de la présidence par intérim de la Guinée, et le médiateur Blaise Compaoré.

Le choix est donc fait, ce sera Jean-Marie Doré, leader de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) et porte-parole des Forces vives. Le décret de sa nomination devrait intervenir dès le retour du général Sékouba Konaté à Conakry.

Jean-Marie Doré devrait être secondé par deux vice-Premiers ministres : Mme Rabiatou Serah Diallo, proposée par les syndicats, et le général Mamadouba Toto Camara, actuel ministre de la Sécurité et de la Protection civile et vice-président du CNDD, le Conseil national pour le développement et la démocratie (junte).

Ces choix tiennent compte de l’équilibre régional et ethnique de la Guinée composée de Soussous, de Peuhls, de Malinkés et de Forestiers, répartis dans les quatre régions du pays. L'attribution des postes de ministres d'Etat du gouvernement devrait être faite suivant le même dosage.

Le général Konaté et le capitaine Moussa Dadis Camara ont également discuté du choix des ministres devant représenter le CNDD au sein du gouvernement. Selon les propositions du médiateur Blaise Compaoré, le CNDD dispose de 10 portefeuilles ministériels sur les 30 prévus dans le futur gouvernement de transition.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site