L'ambassadeur des USA en Guinée M. Alexander Laskaris appelle la classe politique au dialogue

sans-titre-35.png

Distingués Invités, Mesdames et Messieurs, Ginee nu khamee, won bore …
Je voudrais remercier le NDI qui m’a invité  à cet événement, et surtout,  je tiens aussi à remercier le Gouvernement et le peuple de Guinée qui ont permis  à la Communauté Internationale de jouer un rôle dans le processus électoral. Soyons clairs sur un point important … nous voulons des élections justes et transparentes, conduites par les institutions guinéennes, qui jouissent de la confiance du peuple, des partis politiques et de la société civile.

Notre but ultime est d’aller vers une gouvernance crédible et responsable pour l’intérêt de tous les guinéens, et nous croyons que le processus démocratique offre le meilleur espoir. En tant qu’américains et invités en Guinée, nous sommes honorés que vous nous acceptiez comme des partenaires sûrs dans votre transition démocratique. Dans ma culture, le premier devoir d’un invité est de complimenter son hôte. Je respecte les guinéens… Je respecte l’effort qu’ils font pour soutenir leurs familles ; je respecte leur énergie, leur initiative et leur ambition pour améliorer leurs propres  conditions de vie, celles de leurs familles et les conditions de vie de leur pays. Je respecte le fait que les guinéens soient unis, je respecte également la richesse de leurs diversités culturelles et de traditions. Au cours de ces derniers jours, nous avons vu des partisans du gouvernement et de l’opposition  manifester généralement pacifiquement. Bien que quelques éléments négatifs aient essayé d’inciter à la violence, le comportement des manifestants et forces de sécurité ont démontré que les guinéens respectent : ·    Le droit de manifester en soutenant des partis politiques ou d’autres causes ;  ·    Le devoir des services de sécurité de protéger toute personne impliquée ; ·    L’obligation de protéger la propriété privée et publique ; ·    La possibilité d’avoir un débat politique sans discours haineux ou chauvins. Je soutiens l’appel du Grand Imam de Conakry et l’Archevêque  de Guinée et celui d’autres guinéens épris de paix pour ce pays. Que le message soit donné à la prière du vendredi ou à la messe du dimanche, il doit être toujours en faveur de la paix et la réconciliation. Avec la paix, vient la nécessité du dialogue et la possibilité de progrès. La raison pour laquelle nous avons des rivalités en politique c’est parce que souvent, nous ne sommes pas d’accord sur des questions de gouvernance. Le but du dialogue est soit de résoudre les différences ou plus souvent, de les gérer … d’aller de l’avant malgré nos différences. En tant que citoyens américains dans votre pays, nous ne favorisons ni un parti ni un dirigeant … dans vos rivalités politiques, nous ne favorisons ni le gouvernement ni l’opposition. Nous favorisons un processus  libre et transparent. Les élections représentent le début et non la fin de la démocratie. Les élections donnent  une opportunité pour le peuple de poser des questions simples à ceux ou celles qui aspirent à les diriger. ·    Qui va nous donner de l’électricité et de l’eau ?  ·    Qui fera en sorte que la fonction publique serve le public ? ·    Qui va construire les routes ? ·    Qui va scolariser les enfants et qui va donner du travail aux diplômés ? ·    Qui va s’occuper des malades et des personnes âgées ? Ça ne sera ni à moi, ni à un étranger, de prédire parmi les politiciens le plus apte à relever ces défis. Ceci est le travail des guinéens qui agiront à travers un processus démocratique. Cependant, il y a une chose que je peux prédire. Si les guinéens se laissent entrainer dans le chemin de la violence et du chauvinisme, aucune de ces exigences ne sera satisfaite. Aucun cocktail Molotov, aucune machette et aucune arme à feu ne peuvent diriger une école ou un hôpital. Aucun jeune homme lançant une pierre ne peut subvenir aux besoins de sa famille. Aucun acte de brutalité provenant des forces de sécurité ne peut contribuer au bien être social. La paix et la démocratie ne sont pas des solutions magiques … Même quand on s’y approche, le progrès économique et social n’est pas garanti. Tout ce que je peux proposer  au peuple guinéen, c’est de leur dire qu’il serait plus facile d’atteindre ces objectifs personnels et nationaux dans la paix et la démocratie que dans la violence et la répression. A travers le soutien du peuple américain et le projet RECOPPEL du NDI, nous voudrions restés vos partenaires et amis pour le développement pacifique de la Guinée. Je vous remercie.                           

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×