L’opposition guinéenne annonce son retrait de la mise en place des démembrements de la CENI

12794393 1580306612290978 1895124093848687311 n

L’opposition guinéenne a annoncé, lundi, son retrait du processus de mise en place des démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), accusant cette institution de faire la part belle à des partis de la majorité présidentielle dans la composition de ses démembrements.

C’est surtout le cas de l’Union des forces républicaines (UFR), le parti de Sidya Touré, considéré comme la troisième force politique du pays, qui s’est rallié à la majorité présidentielle, après la présidentielle du 11 octobre dernier, qui provoque des grincements des dents. L’opposition républicaine dit ne pas comprendre que des quotas devant lui revenir de facto soient attribués à l’UFR, qui a rallié le camp présidentiel.

Ce retrait intervient au moment où la CENI en prélude à l’organisation des prochaines élections communales et locales, a entrepris d’installer et de former dans les 33 CEPI (commissions électorales préfectorales indépendantes) et les 5 CECI (Commissions électorales communales indépendantes), des membres devant travailler au sein de ces démembrements.

Des missions déployées par l’institution chargée d’organiser les élections procèdent aussi à la validation des listes venant des structures qui composent les démembrements (CEPI, CECI, CESPI) de la CENI.Ces listes sont composées de représentants des partis politiques de la mouvance présidentielle et de l’opposition, de la société civile et de l’Administration.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site