L'opposition rejette l'interdiction des marches à caractère politique faite par le gouvernement guinéen

leaders-oppisition.jpg

L'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) et le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition, deux blocs de l'opposition guinéenne, ont "rejeté l'interdiction" des marches à caractère politique décidée par le gouvernement à travers le département de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, a-t-on appris mardi auprès des deux blocs.

"Considérant comme nulle et de nul effet cette interdiction", les deux blocs dénient "à tout fonctionnaire public le pouvoir d'amender la Constitution en en modifiant les dispositions", ont souligné les deux blocs.

L'ADP et le Collectif rappellent à cette occasion que "la liberté de manifestation et de cortège est un droit garanti par la constitution, et que celle-ci "ne peut donc être restreinte par aucune disposition réglementaire". Ils réaffirment "leur détermination à poursuivre leur programme de manifestations et confirment que seules des avancées significatives dans la satisfaction de leurs légitimes revendications pourraient en modifier le déroulement".

L'opposition a par ailleurs exigé la libération "immédiate et sans condition" de tous ses militants et sympathisants incarcérés "illégalement".

A noter que cette mesure du gouvernement guinéen a été prise la semaine dernière en vue de dissuader d'éventuelles manifestations de rue pouvant dégéner en émeutes, selon une source officielle.

© Copyright Xinhuanet

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×