L'opposition se concerte en Guinée

Plus de deux jours après la confirmation, par la Cour suprême, de la victoire du RPG au pouvoir aux législatives du 28 septembre en Guinée, l'opposition réfléchit quant à l'attitude à adopter. Elle compte sur un recours. La confirmation de la victoire du parti au pouvoir avait donné lieu à quelques vives réactions.

L'opposition n'est pas d'accord avec les résultats que la Cour suprême a confirmés en fin de semaine passée et entend bien le faire savoir. Elle demande que ses recours soient pris en compte et pour savoir quelles actions mener en ce sens des consultations sont prévues en principe à partir de cette semaine. Si le boycott de l'assemblée semble pour le moment exclu, l'opposition n'exclut toutefois pas d'organiser des manifestations, à ce propos son chef de file Cellou Dalein Diallo, s'est exprimé peu après la confirmation des résultats par la Cour suprême. « Les partis ont décidés à aller consulter leurs bases pour que nous définissions l'attitude à tenir face à ce déni de justice. Nous demandons aux jeunes de rester à l'écoute de leurs partis politiques. S'il y a lieu de manifester, on leur dira et on assumera. ». A ces législatives, le parti du président Condé, le Rassemblement du peuple de Guinée, arrive en tête avec 53 députés. L'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo a été créditée de 37 sièges sur les 114 de la nouvelle assemblée nationale. L'Union des Forces Républicaines (UFR), autre parti d'opposition, obtient, elle, 10 sièges. La cour suprême qui s'est dite incompétente à modifier ces résultats publiés déjà le 18 octobre par la commission électorale s'est contentée de les confirmer.

Au parti au pouvoir, on opte pour la politique de la main tendue. Salim Cissé est le Secrétaire Général du Rassemblement du Peuple de Guinée RPG. «Nous irons au niveau de l'assemblée pour tendre la main aux partis politiques qui veulent tirer ce pays de l'ornière. En fonction des accords et des alliances certainement nous aurons la majorité à l'assemblée. ». La communauté internationale, qui s'est fortement impliquée dans l'organisation de ces législatives, réitère ses appels au calme. 

Source: Dw-World

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×