L'UE prévoit 5 millions d'euros pour l'assistance à l'organisation des élections législatives en Guinée

250196.jpg

Le chef de la mission de l'Union Européenne Sean Doyle, a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse, la disponibilité de cinq millions d'euros pour l'assistance à toutes les étapes de préparation des élections législatives en Guinée.

En sa qualité de chef de division Afrique de l'Ouest de l'UE, M Doyle a souligné que le séjour de la mission de l'UE en Guinée avait pour objectif d'évaluer l'état d'avancement de la transition dans le cadre des consultations prévues au titre de l'article 96 des accords de Cotonou et de rencontrer les acteurs politiques et les membres du gouvernement avec à la tête le Président guinéen Alpha Condé.

Au terme de leur mission, la délégation s'est informé des progrès faits dans la transition, notamment le renforcement de l'Etat de droit, la gestion des finances publiques et de l'économie et de la réforme du secteur de sécurité. Elle s'est particulièrement intéressée à la préparation des élections législatives, y compris les étapes préalables nécessaires pour assurer la transparente et le caractère inclusif du processus.

"La mission a noté les progrès dans la dialogue politique et a encouragé des efforts pour assurer une appropriation la plus large possible du processus par les parties prenantes" a dit le chef de la délégation.

Pour nous, dit-il "ce qui est important c'est la qualité des élections qui doit permettre de construire une véritable démocratie et avoir un parlement représentatif du peuple de Guinée".

Selon lui, la mission présentera son rapport au conseil de l'UE et fera des recommandations pour accompagner la Guinée dans cette étape finale de la transition politiques à travers la consolidation de l'Etat de droit et de la démocratie.

Il a précisé qu'après les élections législatives, les 27 pays membres de l'Union seront en mesure de débloquer un montant total de 15 millions d'euros, en faveur de la Guinée, à travers le financement des projets techniques et sociaux, qui touchent directement les populations à la base.

"Après les élections, nous estimons que la communauté internationale aura plus de confiance au pays et que les bailleurs de fonds pourront mieux s'investir pour mettre en valeur les potentielles ressources du pays", a ajouté M Doyle.

Source: Afriquinfos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×