L'UNICEF va doubler ses effectifs en Afrique de l'Ouest pour lutter contre Ebola

Index 1

Un officiel du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a déclaré lundi qu'il allait faire passer ses effectifs de 300 à 600 personnes dans les pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola, à savoir la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Selon le coordinateur des secours d'urgence de lutte contre Ebola pour l'UNICEF, Peter Salama, environ 20% de toutes les personnes touchées par le virus sont des enfants, cinq millions d'enfants sont affectés dans les trois pays susmentionnés et 4.000 enfants sont devenus orphelins à cause de cette l'épidémie.

"Les écoles sont fermées, les enfants sont bloqués chez eux et on les décourage de jouer avec d'autres enfants", a-t-il expliqué.

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie actuelle a déjà tué environ 5.000 personnes.

Pour les millions d'enfants qui vivent dans les trois pays les plus touchés, l'épidémie est terrifiante car "la mort les entoure de toutes parts", a-t-il ajouté.

"Si nous ne stoppons pas l'épidémie, si nous ne parvenons pas à vaincre Ebola, cela va être contraire à toutes les choses que nous avons faites depuis de nombreuses années pour soutenir les enfants collectivement dans ces pays. Et nous constatons déjà cet impact négatif sur les services éducatifs et les services de santé", a-t-il déploré.

"Pour nous, la priorité numéro un pour les prochains mois est donc de concentrer tous nos efforts, tout notre personnel, toutes nos ressources pour stopper l'épidémie", a-t-il poursuivi.

M. Salama a qualifié la situation de "double épidémie" car "il y a l'épidémie virale, mais aussi l'épidémie de peur et d'ignorance à l'échelle mondiale".

"Et malheureusement, cette peur et de cette ignorance donnent lieu à la stigmatisation et à la discrimination. Nous devons mener à bien la lutte contre ces deux épidémies", a-t-il préconisé.

Par ailleurs, Anthony Banbury, le chef de la Mission de l'ONU pour la lutte contre Ebola (UNMEER), est arrivé lundi en Sierra Leone après avoir visité la Guinée pendant le week-end.

Il a visité des centres de traitement d'Ebola dans des régions reculées des deux pays pour voir comment la mission de l'ONU pourra améliorer la réponse d'urgence à l'épidémie, et a rencontré des personnes ayant survécu au virus, avant de se rendre à une base logistique, a annoncé le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric lors d'un point de presse régulier.

M. Banbury devrait également se rendre au Liberia mardi, en amont de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU de la semaine prochaine, où il fera le point sur la situation en Afrique de l'Ouest concernant la lutte contre l'épidémie d'Ebola, a poursuivi le porte-parole.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site