La Bêtise made in Guinea

 

Quand un collègue m’annonça la tentative d’assassinat contre le Président Alpha Condé, avant toute autre explication sur la véracité de l’événement, ce fut pour moi une douche froide ; toute la journée je fus de mauvaise humeur ; eh oui, connaissant un peu l’histoire de notre pays, je pressentais des vagues d’arrestations, des règlements de compte et des exactions et plus tard, les images de militaires en sang, confirmèrent mes craintes.

Il y a eu tant d’articles superbes sur la question que je ne vais pas en parler ici mais c’est donc dans cet état d’esprit que l’on me demanda d’aller filmer les manifestations des guinéens à Washington DC, devant la maison blanche ; je dis biens les manifestations car je savais qu’il allait y avoir les pro et les anti- Président Alpha Condé.

C’était ma troisième visite dans la capitale fédérale mais la première en tant que reporteur ; j’étais alors sur les lieux à 10h du matin ; les manifestants pro Président étaient déjà dans le parc en face de la maison blanche.

J’ai pu les filmer et une demi-heure plus tard, si je ne me trompe, les manifestants anti Président, commencèrent à arriver par petit groupe et tout d’un coup le ton commença à monter à tel point que nous étions à deux doigts d’une bataille rangée.

Les coordinateurs des deux camps qui cherchaient à calmer leurs membres excités et les quelques policiers présents furent vite débordés ; un renfort policier arriva très vite.

Une douzaine de voitures de police et deux motos pour quadriller la place, les touristes le long des grilles de la maison blanche, évacués et un cordon jaune pour délimiter les espaces. Les deux groupes manifestèrent par la suite sans s’approcher.

A la fin de la manifestation à 15h, l’affrontement fut évité à nouveau par la police.

Mon Analyse :

J’ai eu à intervenir en direct sur deux radios et à la question de savoir qui avait commencé, je trouvais que ce n’était pas important, tellement que le spectacle était lamentable ; j’ai réussi à filmer des deux cotés et croyez moi, j’avais de la tristesse en moi ; des compatriotes qui s’invectivent comme des chiffonniers.

Quatre chefs d’Etat invités dont celui de la Côte d’Ivoire qui vient de traverser une épreuve difficile ; mais seuls les Guinéens étaient présents à montrer la bêtise humaine made in Guinea dont nous sommes friands et dont nous nous permettons le luxe de l’exporter devant le bureau du Président Obama.

J’ai appris sur place, que les deux groupes avaient manifestés ensemble pour la libération de Monsieur Alpha Condé alors leader politique incarcéré à Conakry ; ensemble ils étaient contre le Président Lansana Conté et aujourd’hui, ils s’entre déchirent ; triste spectacle.

Certains venaient vers moi pour me dire que c’est dommage une telle division dans notre pays.

Si ce qui s’est produit devant la maison blanche, est le reflet de la situation en Guinée, il ne faut pas se voiler la face et reconnaitre que notre pays est assis sur une poudrière et qu’il est temps que tous les démocrates et les amis de la Guinée (peu importe leurs nationalités), se mobilisent pour rapprocher nos politiques diviseurs ; que des actions concrètes d’apaisement se déclenchent dans l’intérêt de la nation.

Je suis pour le débat d’idées et foncièrement contre la violence comme moyen d’expression politique ; voire en plus, des connaissances dans les deux groupes, m’attrista encore plus au point de décider de ne plus couvrir un tel événement.

Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge ; pauvre Guinée.

Paul THEA

NB : voici les images sur youtube :   http://www.youtube.com/watch?v=mFljW08m0dk

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×