La CEDEAO propose l'envoi en Guinée d'une force de protection des civils

000_Par1271546_0.jpg

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Mohamed Ibn Chambas, a proposé dimanche 13 décembre le déploiement d'une « force de protection des civils » en Guinée, qualifiant de « préoccupante » la situation sécuritaire dans le pays . Le Groupe de contact international sur la Guinée, réuni à Ougadougou, a pressé les militaires au pouvoir à Conakry d'accepter une « transition de courte durée » pour organiser rapidement des élections.

« Tous les ingrédients d’une situation explosive sont aujourd'hui réunis en Guinée », a déclaré Mohamed Ibn Chambas à l'ouverture à Ougadougou de la 9e session du Groupe international de contact sur la Guinée. « Une crise profonde dans ce pays compromettrait les efforts de paix dans les Etats voisins que sont : la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée Bissau », explique-t-il. « Allons-nous attendre longtemps pour réagir ? », s’est interrogé le président de la Commission de la CEDEAO.
« En raison de la menace de violences massives de droits de l’homme et de violences incontrôlables, je propose, déclare Chambas que nous recommandions à nos instances supérieures, le déploiement d’une force de protection des civils et d’assistance humanitaire en Guinée ». « Cette force, explique-t-il devrait instaurer un climat de sécurité pour les populations guinéennes. » « La communauté internationale a beaucoup investi dans la transition en Guinée et elle ne saurait tolérer que ses efforts soient vains » a, en outre, averti Chambas.
 
Il a directement interpellé les représentants du CNDD dans la salle : « Sachez que les violations répétées des droits de l’homme ne resteront pas impunies. Nous tenons fermement aux engagements des membres du CNDD de ne pas se présenter aux prochaines échéances électorales », a encore réitéré Ibn Chambas.
 
De son côté, Ibrahima Fall, qui co-préside la réunion, au titre de l’Union africaine a souligné qu’on était à un tournant décisif et il a souhaité que la réunion aboutisse à des résolutions qui puissent aider le médiateur Blaise Compaoré, à trouver des solutions conformes aux attentes de la communauté internationale. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site