La commission électorale reconnait des « anomalies résiduelles » aux législatives en Guinée

arton208442.jpg

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de Guinée, par la voix de son porte-parole, Yéro Condé, a reconnu des « anomalies résiduelles » dans le déroulement ce dimanche, des opérations de vote des législatives estimant toutefois que ces problèmes n’entachent pas la sincérité du scrutin.

S’exprimant devant la presse, M. Condé a annoncé que le manque de logistique constaté par endroits est plus criard dans les cinq communes de Conakry que dans les villes de l’intérieur du pays.

Dans la même lancée, il a rappelé que les bureaux de vote ont ouvert par endroits vers 10 heures (TU) du matin, ou parfois à midi, mais ce léger retard serait des cas résiduels.

Parlant du taux de participation, le porte-parole de la Ceni a annoncé 40 pour cent à midi, précisant que ce taux pourrait grimper entre 78 à 85 pour cent en fin de journée.

Il s’est réjoui enfin du déroulement du vote sur l’ensemble du pays dans le calme et avec engouement.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×