La gouvernance électronique

1278928130-e_gouvernment.jpg

La gouvernance électronique est l'utilisation par le secteur public des technologies de l'information et de la communication (TIC). Elle a pour but :

  • d'améliorer la fourniture d’informations et de services,
  • d'encourager la participation du citoyen au processus de décision,
  • et de rendre le gouvernement ou l'administration plus responsable, transparent et efficace.

Cela passe par une modernisation des organisations et le développement de nouvelles aptitudes professionnelles.

La gouvernance électronique ne se limite pas à la simple mise en ligne d’informations sur les sites Web des administrations publiques. Elle nécessite une profonde reconfiguration de la structure et du fonctionnement des administrations. Les procédures administratives telles que la collecte, le traitement et l’échange électronique des données au sein ou entre administrations doivent être adaptées à la fourniture de services publics électroniques en prenant en compte les besoins et les exigences des citoyens et des entreprises.

Quels sont les avantages de la gouvernance électronique ?

Il y a quatre raisons essentielles pour lesquelles la gouvernance électronique est importante :

  • elle favorise l’adoption des technologies numériques qui sont essentielles pour la compétitivité économique ;
  • elle permet à la collectivité de redéfinir son rôle et d’axer davantage son action sur la population ;
  • elle permet d’«interconnecter» les informations et donc de gouverner avec plus d’efficacité ;
  • elle peut réduire les coûts sans compromettre pour autant la qualité des services publics.

Tous ces avantages sont importants. Toutefois il ne suffit pas de développer une offre de services pour que celle-ci fonctionne. Pour transformer la manière dont les citoyens vivent les services publics et la prise de décisions, la gouvernance électronique doit accorder une plus grande attention aux questions concernant la demande plutôt que l’offre.

Pour que les citoyens deviennent des usagers actifs et même des co-producteurs des services publics, ils doivent être impliqués dans la prise de décision et être davantage sensibilisés. 

L’e-Government

L’e-Government désigne l’ensemble des services d’une administration publique accessible par le citoyen via Internet. La réussite de la mise en œuvre de l’e-Government dépend d’un certain nombre de conditions ou pré-requis :

  • une nouvelle conception et une nouvelle organisation des services publics.  Ils doivent être conçus en fonction des besoins des citoyens et des entreprises, c’est- à-dire qu’ils doivent être fournis à partir d’un guichet électronique unique. Pour mettre en œuvre ce principe, un certain nombre de portails ont été conçus selon le principe du «cycle de vie», à savoir une classification des services publics en fonction d’événements importants dans la vie d’un individu ou d’une entreprise : naissance, études, logement, santé, création d’entreprise, investissement, fiscalité
  • une étroite coopération entre les administrations tant dans la phase de conception que dans la phase de mise en œuvre de l’e-Government. Cela  facilite l’échange de données entre les administrations publiques et permet de fournir des services publics électroniques à partir d'un guichet unique. Les différents systèmes informatiques utilisés par les administrations doivent être capables de communiquer entre eux. Pour cela, il faut que les systèmes soient interopérables, c’est-à-dire capables de partager et d’échanger des informations et des connaissances ;
  • la confiance : la fourniture de services publics électroniques doit intervenir dans un environnement en ligne fiable. La protection des données à caractère personnel et les procédures d’identification et d’authentification doivent être garanties et sécurisées  ;
  • accès pour tous : le développement de l’e-Government permettra la fourniture de services publics électroniques de plus en plus perfectionnés. La valeur ajoutée de ces services sera sans comparaison avec les prestations offertes aux guichets physiques des administrations. Les autorités publiques doivent donc veiller à éviter que l’e-Government n’accroisse pas davantage la fracture numérique. Pour ce faire, un accès multi plate-forme (ordinateurs individuels, télévision numérique, terminaux mobiles, points d’accès public à l’Internet …) aux services publics électroniques et des programmes de formation permettant d’acquérir les connaissances de base nécessaires à l’utilisation des TIC doivent être favorisés.

Une collectivité développant l’offre de services aux usagers sur son site Internet s’inscrit clairement dans une démarche de gouvernance électronique. Néanmoins, cela doit s'accompagner d'un développement des plateformes d’accès aux services publics à travers la mise en place d’espaces publics numériques, de bornes interactives…
Pour renforcer son positionnement, une telle collectivité devra non seulement développer les services proposés aux usagers mais également moderniser son administration pour qu’elle soit adaptée et dédiée aux objectifs affichés.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×