La Guinée bénéficie d'une allocation financière de 28,5 millions de dollars de la BM pour la gestion des ressources en eau

Sans titre 170

La Guinée a bénéficié d'une allocation financière de la Banque mondiale à hauteur de 28,5 millions de dollars pour le financement de la deuxième phase du projet de gestion intégrée des ressources en eau dans le bassin du fleuve Sénégal.

La cérémonie de signature de cet accord a eu lieu lundi entre le gouvernement guinéen représenté par le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Diaré et le représentant résident de la Manque mondiale en Guinée Cheik Fantamady Kanté, en présence du Haut commissaire de l'Organisation pour la mise en valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), l'ancien Premier ministre guinéen Kabinet Komara.

Pour le représentant de la BM en Guinée, cet accord de crédit représente l'une des quatre allocations contractées par les quatre Etats membres auprès de l'Association internationale de développement (IDA), dont le montant total est estimé à 228,5 millions de dollars, destinés au financement du projet de gestion intégré des ressources en eau.

Les Etats membres de l'OMVS ont participé au cofinancement du projet pour un montant total de 12 millions de dollars, dont 2,18 millions représentants la contribution de l'Etat guinéen.

L'objectif général de développement du projet est de renforcer davantage l'intégration régionale entre les Etats membres de l'OMVS pour le développement des ressources en eaux et d'impulser la croissance ainsi que l'amélioration des moyens de subsistance des communautés bénéficiaires.

Il s'agit d'orienter le financement vers la consolidation et l'extension des activités dans les domaines de l'hydo-agricole et de la protection des ressources en eau, le développement durable de la pêche et de l'aquaculture, dans plusieurs préfectures du Guinée.

Le Haut commissaire de l'OMVS a rappelé que la Banque mondiale a doublé son aide à l'OMVS, passant de 110 millions de dollars à 220 millions de dollars us dans le cadre du nouveau programme.

"Notre rôle, tout en veillant à ce que l'organisation marche dans des conditions nouvelles et dynamiques, c'est de faire en sorte que la Guinée rattrape son retard. C'est pourquoi pour tous les autres pays ce sont des prêts et pour la Guinée c'est un don", a ajouté M. Komara.

Le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Diaré a remercié la Banque mondiale pour son appui constant pour la lutte contre le sous développement et la lutte contre la pauvreté.

L'OMVS est battie autour du fleuve Sénégal qui fait 1830 km de long (2e fleuve le plus long de l'Afrique occidentale) et est composé de trois fleuves (le Bafing, le Bakoy et le Falémé), qui prennent tous leurs sources en Guinée et se rejoignent en territoire malien.

La Guinée a rejoint l'OMVS en 2006 en apportant un immense potentiel hydroélectrique de près de 800 MW inexploité du côté guinéen, d'immenses potentialités de pêche, d'agriculture et surtout des garanties pour pérenniser le fleuve par des actions environnementales qui doivent protéger les têtes de source.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×