La Guinée compte céder aux pays de l’OMVG 30% de l’énergie produite par le barrage Kaléta

Kaleta hydro e1543523129701Dans le cadre de la coopération énergétique sous-régionale, la Guinée compte céder 30% de l’énergie produite par le barrage hydro-électrique de Kaléta, aux pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG), a déclaré jeudi, le Haut-commissaire de cette organisation Lansana Fofana, en marge des travaux d’une réunion technique à Conakry.

La rencontre de Conakry permettra aux pays membres de l’OMVG (la Guinée-Conakry, le Sénégal, la Gambie et la Guinée-Bissau) de plancher sur l’aménagement du barrage hydro-électrique de Sambagalo et la construction d’une ligne d’interconnexion de 1 677 km, afin de faciliter l’interconnexion électrique entre lesdits pays.

De même, le projet prévoit la construction de 15 postes de relais avec une ligne de haute tension de 225 kilovolts d’énergie à transporter dans les pays où le besoin se fait sentir de façon imminente.

L’énergie produite en Guinée-Conakry par le barrage hydro-électrique de Kaléta d’une capacité de 240 mégawatts, construit grâce à la coopération chinoise, sera injectée au niveau de cette ligne d’interconnexion électrique pour combler la demande exprimée par les pays membres de l’OMVG non producteurs d’énergie.

En territoire guinéen, la ligne d’interconnexion entre les quatre pays est estimée à 565 km de haute tension et 5 postes de relais qui seront installés à Mali, à Labé, à Linssan dans Mamou, à Kaléta et à Boké vers la Guinée-Bissau.

Réalisé dans le cadre de la coopération sino-guinéenne, le coût global du barrage hydroélectrique de Kaléta est estimé à plus de 446 millions de dollars américains, dont 75% ont été financés par l’EximBank de Chine et 25% par le gouvernement guinéen.

L’énergie du barrage de kaléta permettra d’améliorer la desserte en courant électrique dans les foyers guinéens à travers le réseau interconnecté et surtout à exporter 30% de l’énergie produite vers les pays de la sous-région, notamment le Sénégal, la Guinée Bissau et la Guinée, conformément au projet hydroélectrique de l’OMVS (organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal).

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site