La Guinée souffre d'un déficit de sages-femmes dans ses hôpitaux

Sage femme 8 mai 2012

La Guinée ne dispose que de 502 sages-femmes dans ses hôpitaux sur un besoin estimé à 1.590, a-t-on appris de source officielle mercredi. Un déficit criard que la corporation des sages-femmes de Guinée appelle à corriger, afin de faciliter les accouchements dans les zones reculées, dans un pays où 11 femmes meurent tous les jours en donnant naissance, selon le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Cette institution estime aussi le taux de mortalité néonatale à 34 pour 1.900 naissances vivantes, en Guinée.

Les autorités guinéennes qui ont pris la mesure de la situation relative au besoin de sages-femmes dans les hôpitaux, promettent d'y remédier. Cela passera forcément par le recrutement de nouvelles sages-femmes, qui seront formées, en vue de combler ce déficit.

Le département de la Santé qui semble se soucier du redéploiement du personnel de santé, dans les hôpitaux et centres de santé reculés, a pris récemment une décision contre la sédentarisation des travailleurs médicaux dans la capitale au détriment des préfectures intérieures. Dorénavant, les affectations se feront sans aucun laxisme, indique le département guinéen de la Santé.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×