La sécurité intérieure de la Guinée

De l’accusation d’empoisonnement aux infractions de dénonciation calomnieuse et d’atteinte grave à la sureté et à la sécurité intérieure de la Guinée ayant entrainé des morts, des blessés et des déplacés par milliers !

« Les commanditaires, les auteurs et les complices de cette grave affaire doivent répondre de leurs actes »

L’histoire de la Guinée indépendante nous enseigne que l’impunité appelle à la répétition. Par conséquent, si nous voulons en finir avec les crimes à répétition, il nous faut mettre un terme à l’impunité quelle que soit la personne concernée.

Il n’est pas utile que je revienne sur la totalité de cette grave affaire qualifiée par certains d’empoisonnement et par d’autres de faux empoisonnements. Ce qui reste clair aujourd’hui, c’est que la guérison miraculeuse des présumés empoisonnés par de simples incantations d’un marabout et d’un chasseur a fini par jeter le dernier discrédit aux affirmations selon lesquelles les militants de l’alliance Arc-en-ciel avaient été empoisonnés par le camp du candidat Celou Dalein Diallo. C’est cette analyse qui semble être privilégiée par les observateurs guinéens et non guinéens. Il suffit de se référer aux propos du médiateur de la crise guinéenne en la personne du Président Blaise Compaoré pour se rendre compte que cette accusation d’empoisonnement n’avait pas retenu l’attention des observateurs. Mais, la bonne foi étant présumée jusqu’aux preuves du contraire, nous l’accordons aux présumés empoisonnés et à ceux qui ont pointé le doigt accusateur sur l’ethnie peulh comme étant responsable de ces empoisonnements. Toutefois, ce qui reste constant, c’est que de cette affaire, il en est résulté des drames insupportables qui ne doivent pas rester sans sanction légale proportionnelle. Il sera irresponsable de la part des autorités guinéennes et des leaders politiques guinéens de ne voir cette affaire que sous son angle folklorique (guérison par incantation d’un marabout). Il ne faut pas faire abstraction sur le fait que cette accusation d’empoisonnement des militants de l’alliance Arc-en-ciel a provoqué des morts, des blessés et des déplacements forcés des populations par milliers. De ces faits matériels non contestés, il en résulte des cas pouvant être qualifiés de dénonciation calomnieuse, de meurtres, de déplacements forcés des populations, de destructions des biens privés et d’atteinte grave à la sureté et à la sécurité intérieure de la Guinée. Si le bon sens n’avait pas prévalu dans le Fouta, la Guinée se serait vue plongée dans une guerre ethnique de nature à provoquer des dégâts imprévisibles.

C’est pour ces raisons que la population guinéenne doit exiger des deux candidats (Alpha Condé et Celou Dalein Diallo) et des autorités guinéennes de tout faire pour que la vérité des faits soit établie dans cette affaire dramatique. De ce fait, si M. Alpha Condé dispose des preuves que ses militants ont été empoisonnés, il doit porter plainte contre les auteurs pour, entre autres empoisonnements de ses militants. En se faisant, et si la justice arrive à démasquer les auteurs, ils seront désignés comme des responsables directs ou indirects des fait délictueux et criminels perpétrés ces derniers temps en Guinée.

Si M. Celou Dalein Diallo est aussi convaincu de son innocence, il doit porter plainte entre autres pour dénonciation calomnieuse contre ceux qui ont pointé leur doigt accusateur sur lui comme étant le commanditaire de ces présumés empoisonnements. S’il ne connait pas les auteurs, il n’est pas sans connaitre ceux qui peuvent être vus comme des complices de cette dénonciation calomnieuse. Il s’agit de ces présumés empoisonnés et les deux guérisseurs qui sont venus les offrir une porte de sortie qu’ils pensaient être moins ridicule.

Mais, il faut admettre que la responsabilité première de recherche de la vérité dans cette affaire incombe aux autorités guinéennes qui ont pour mission première de protéger la population. Les faits dommageables engendrés par cette affaire sont constitutifs entre autres d’atteinte grave à la sureté et à la sécurité intérieure de l’Etat, ayant entrainé des morts, des blessés, des déplacements massifs de la population civile, des destructions de biens privés et de destructions de liens de cohabitant pacifique des différentes communautés nationales remontant dans certains cas de plusieurs siècles. L’une des questions que les observateurs se posent est de savoir s’il n’ya plus de ministère public en Guinée ? Dans un tel cas, il est de l’obligation du procureur de la république de Conakry d’ouvrir une enquête sur cette question qui n’a rien de banale eu égard à ses conséquences. Le ministre de la justice et le premier ministre qui disaient ne plus vouloir tolérer l’impunité en Guinée semblent faire preuve de silence complice. Le CNT qui fait actuellement office de l’assemblée nationale ne montre ses muscles que si les intérêts de ces dirigeants sont menacés, sinon il devait exiger que la vérité soit dite dans cette affaire.

Nous espérons que les personnes concernées par cette dramatique affaire(les deux candidats et les autorités guinéennes) prendront chacun leurs responsabilités pour que la vie des innocents ne servent plus de fonds de commerce politique pour des politiciens en manque de projets.

Attention ! Tous les acteurs de cette affaire doivent savoir que la volonté d’entraver le chemin de la justice guinéenne ouvrira un autre chemin vers la cour pénale internationale sur le fondement de son article 7- d qui fait relever de la compétence de la CPI entre autres, les cas de transfert forcé de la population surtout si cela a pour but la réalisation des stratégies politiques ou ethniques.

Il relève de l’obligation pour tous les Guinéens, de l’alliance Arc-en-ciel, de l’alliance celou Dalein Président et de ceux qui ne sont pas politiquement engagés d’exiger que la lumière soit immédiatement portée sur les causes des drames que nous venons d’assister si nous voulons éviter que d’autres politiciens sans projet ne mettent le feu à notre pays.

Vive l’unité nationale, vive la démocratie en Guinée

 

M. Makanera Ibrahima Sory Juriste

Directeur de publication du site « leguepard.net »

Contact : makanera2is@yahoo.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×