Le gouvernement canadien conclut un accord sur l’investissement avec la Guinée

Le ministre du Commerce international, l'honorable Ed Fast, a annoncé aujourd'hui la conclusion des négociations d'un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et la Guinée. Le ministre Fast a fait cette annonce à l'issue d'une rencontre avec le ministre du Commerce de la Guinée, M. Mohamed Dorval Doumbouya, en marge de la neuvième Conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce, qui se tient à Bali, en Indonésie.

« Notre gouvernement est résolu à mettre en place les conditions appropriées afin que les entreprises canadiennes puissent affronter la concurrence et réussir sur les marchés internationaux, car le succès de nos entreprises à l'étranger est synonyme de création d'emplois et de débouchés au Canada, a déclaré le ministre Fast. L'accord sur l'investissement annoncé aujourd'hui fournira une protection accrue aux entreprises canadiennes exerçant des activités en Guinée et raffermira davantage les liens économiques entre les deux pays. »

Un APIE est un traité qui vise à promouvoir et à protéger les investissements canadiens à l'étranger, ainsi que les investissements étrangers au Canada, au moyen de dispositions réciproques juridiquement contraignantes. En assurant une protection accrue contre les pratiques discriminatoires et arbitraires et en améliorant la prévisibilité du cadre stratégique d'un marché, un APIE permet aux entreprises d'investir avec davantage de confiance. Une fois qu'il sera en vigueur, l'accord conclu avec la Guinée facilitera les flux d'investissements bilatéraux, contribuant ainsi à la création d'emplois et à la croissance économique dans les deux pays.

Il existe un fort potentiel d'accroissement des investissements canadiens en Guinée, un pays ouvert à de tels investissements, en particulier dans les secteurs de l'exploitation minière et de l'infrastructure. En 2011, les intérêts miniers canadiens en Guinée étaient évalués à 83,9 millions de dollars.

« L'annonce d'aujourd'hui est une nouvelle preuve que le plan de stimulation du commerce et de l'investissement le plus ambitieux de l'histoire du Canada porte ses fruits, a ajouté le ministre Fast. Aux termes du Plan d'action sur les marchés mondiaux, notre gouvernement concentre ses efforts sur les marchés les plus prometteurs pour les entreprises canadiennes. Nous poursuivons ces efforts afin de nous assurer que les politiques appropriées sont mises en place et que les entreprises canadiennes reçoivent les services adéquats qui les aideront à poursuivre leur expansion et à réussir à l'étranger. »

Outre la Guinée, le Canada a conclu des APIE avec le Bénin, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, Madagascar, le Mali, le Nigéria, le Sénégal, la Tanzanie et la Zambie dans le cadre de son plan de promotion et de protection des investissements canadiens en Afrique. Il est également engagé dans des négociations visant à conclure un tel accord avec le Burkina Faso, le Ghana et la Tunisie. De plus, un APIE est en vigueur entre le Canada et l'Égypte. Actuellement, le Canada est lié par 24 APIE en vigueur à l'échelle internationale.

Il s'agit du sixième accord sur l'investissement conclu par le Canada en 2013 seulement. Depuis 2006, le Canada a conclu, signé ou mis en vigueur des APIE avec 22 pays et il mène actuellement des négociations avec bon nombre d'autres pays.SOURCE Affaires étrangères et Commerce international Canada.

Source: PR NewsWire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site