Le CNT par la voix de sa Présidente appelle les acteurs politiques au calme et à la retenue

12703.jpg

« Notre pays traverse, depuis un certain temps, une situation politique délicate, dominée par la passion que suscite la perspective des prochaines élections législatives et divers événements récurrents, qui troublent l’ordre public et mettent en péril la paix sociale.
Des problèmes sociaux et économiques, sources de préoccupations et d’incertitudes, viennent s’ajouter aux tensions politiques qui menacent l’unité nationale.
Des rumeurs de toutes origines attisent, lorsqu’elles ne les créent pas, des foyers de conflit sur des questions que des débats citoyens peuvent conjurer.

Les difficultés qui assaillent nos populations et qui font obstacles à la réalisation de leurs aspirations légitimes à la démocratie, à l’édification d’un Etat de droit et au développement, proviennent d’une même cause, le déficit de dialogue, à savoir la volonté non seulement  de se parler, mais de s’écouter les uns les autres dans le respect mutuel.

Les violences et conflits, enregistrés dans le pays, ne peuvent avoir pour conséquences que l’instabilité et la rupture de la paix.

Il convient de rappeler, que le territoire de la République de Guinée, avec ses immenses ressources humaines et naturelles, est la portion de la planète terre, que Dieu nous a donnée en partage, et que nos divergences empêchent de mettre en valeur.

Malheureusement, les passions et l’intolérance, attisent la discorde et le rejet de l’autre et érigent les barrières de l’incompréhension entre guinéens.

Notre histoire, riche des valeurs séculaires de la tradition africaine, enracinées dans nos mœurs nos coutumes et nos religions, est pleine d’enseignement et de sagesses dans lesquels nous pouvons puiser les forces nécessaires à l’édification d’une nation unie, forte, capable de réaliser son destin sur les fondements du Travail, de la Justice et de la solidarité.

Mes chers compatriotes ;

Le CNT, par ma voix, lance un appel à toutes les guinéennes, à tous les guinéens, tous les leaders d’opinion, toutes personnes qui assument une part de responsabilité dans l’animation de la vie politique, économique, sociale et culturelle de notre pays.

C’est pour que chacun s’engage au respect rigoureux de nos coutumes et lois, pour la sauvegarde de notre patrimoine commun.

Le CNT estime que la Transition n’a que trop duré. Nous avons manqué de volonté et du courage de reconnaître, nos parts respectives dans la crise qui bloque notre cheminement commun, vers le retour à une vie constitutionnelle normale.

Le pouvoir exécutif est investi de la mission de promotion de la paix, de sauvegarde de l’ordre public et du maintien de la sécurité collective par l’exercice des droits régaliens de l’Etat.

Cette mission fondamentale, appelle de sa part, la conciliation de la fermeté du pouvoir régalien avec la souplesse que requiert la conduite d’une communauté humaine à laquelle est reconnu, en démocratie, le droit à la pluralité et la divergence d’opinions.

Les partis politiques ont la charge de l’éducation civique du citoyen et de l’animation de la vie politique. Cette mission leur impose de faire prévaloir le dialogue, la recherche d’un consensus dans le respect des valeurs de la République.

Les multiples organisations et composantes de la vie sociale, durant les 10 dernières années de l’histoire de notre pays, se sont illustrées comme des médiateurs ou conciliateurs infatigables et avisés, pour apporter, tantôt la bouffée d’oxygène qui sauve la nation de l’étouffement, tantôt de l’eau salvatrice qui éteint l’incendie naissant.

Le CNT réitère les appels qu’il n’a cessé de lancer chaque fois que surgit une menace, afin que les institutions, organisations et les personnes se mobilisent massivement et fortement, pour que l’Etat demeure ancré à la République, à l’effet que seules triomphent les aspirations du peuple de Guinée.

Nos populations n’ont que trop souffert. Elles ont soif de liberté, de paix et de développement. Toutes les parties prenantes conduisent leurs actions à partir de positions stratifiées, sans ouverture d’esprit en faveur de la concession et la compréhension.

Diverses propositions sont faites pour sortir de la crise, qui paralyse la marche vers des élections libres, apaisées, transparentes et crédibles.

A partir du moment où les opinions des parties prenantes sont clairement exprimées, le CNT, quant à lui, s’engage à assumer ses responsabilités, en toute impartialité et dans le respect des dispositions constitutionnelles.

Le CNT rassure le Peuple de Guinée, que les avancées, réalisées pour la sortie de crise, seront couronnées par une loi, conçue et adoptée pour être conforme à l’adage qui dit « la voix du Peuple, c’est la voix de Dieu ».

En attendant l’organisation des prochaines élections législatives, le CNT invite tous les acteurs de la vie politique au calme, à la retenue et au respect de la primauté de la loi. Que Dieu le tout Puissant veuille bénir la Guinée et les guinéens !

Je vous remercie.

Conakry le 28 aout 2012

Hadja Rabiatou Sérah DIALLO

Source: CNT

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site