Le collège des facilitateurs appelle les protagonistes de la crise à la reprise du dialogue politique

saidimagesca350lxi.jpg

Communiqué: Le Collège des facilitateurs du dialogue inter-guinéen a enregistré avec satisfaction les progrès réalisés depuis le lancement du dialogue, notamment au cours des discussions formelles qui ont eu lieu du 5 au 9 juin. Il a également noté l’espoir suscité par le dialogue, ainsi que le climat d’apaisement qui a prévalu dans le pays depuis cette rencontre.

C'est dans ce contexte que le Collège des Facilitateurs, a déploré les incidents malheureux du 19 juin 2013. Il a pris note, avec satisfaction, de toutes les initiatives prises par le Gouvernement, les différents acteurs politiques et les représentants de la communauté internationale, pour manifester leur sympathie à M. Cellou Dalein Diallo.

Le Collège des facilitateurs se réjouit en particulier de la déclaration du Président de la République du 29 juin 2013 dans laquelle il a réaffirmé sa détermination à ce que l’enquête diligentée fasse connaitre au plus vite ses conclusions. Dans sa déclaration, le Président a souligné que la justice se prononcera et les décisions qui s’imposent seront prises en conséquence et a rappelé que l’impunité n’était pas compatible avec l’Etat de droit. Dans l’immédiat, le Président a demandé au Gouvernement, en liaison avec les parties concernées, de prendre les dispositions indispensables pour assurer la sécurité des responsables des partis politiques.
Compte tenu des assurances données par les Autorités du pays notamment en ce qui concerne la sécurité des responsables des partis politiques, et des consultations entreprises pas la Facilitation sur les questions pendantes du dialogue, le Collège des Facilitateurs estime que les conditions sont réunies pour la reprise du dialogue. A cet effet, il invite toutes les parties prenantes à reprendre les discussions formelles le lundi 1er juillet à 15h au Palais du Peuple.

Le Collège des Facilitateurs saisit cette occasion pour lancer un appel à toutes les parties concernées ainsi qu’à toutes les citoyennes et citoyens, en vue de préserver le climat d’apaisement qui prévaut et créer les conditions propices pour la poursuite et la conclusion du dialogue qui reprend lundi, en vue de parvenir à des élections libres, transparentes et pacifiques.

 

Dakar, le 30 juin 2013

Saïd Djinnit

Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest,
Facilitateur international du dialogue inter-Guinéen

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site