Le défi brumeux «David» Cellou contre «Goliath» Condé : pour qui Kylé ne veut-il pas voter ?

Je vais rappeler même à ceux qui s’en tamponnent le coquillard ce que tous les internautes savent déjà. Comme toujours, je reste clair (pas de peau mais dans le discours !) et il n’y a pas d’interprétation à faire sur tout ce que je dis. On n’interprète que ce qui est ambigu. A ceux qui affirment qu’on m’a démasqué, je leur laisse le loisir de s’auto féliciter. Je n’ai jamais porté de masque, la Guinée n’étant pas une foire !

L’homme doit être en quête permanente de vérité. Le respect commence par la sincérité envers soi-même d’abord et à l’égard des autres ensuite. Je me trompe quelquefois mais je reste serein car si je me trompe je n’hésite pas à le reconnaître. Question de bonne foi.

Je confirme donc à mes amis internautes que je suis neutre ! Oui, je dis bien neutre quoi qu’en pensent certains de mes détracteurs toujours en panne d’idée. Etre neutre ne signifie pas se neutraliser. Je compte jouer un rôle en exerçant mon devoir de citoyen. Qu’est-ce qu’être neutre ? Pour moi c’est de n’appartenir à aucun parti politique sans pour autant se désintéresser de la politique, fut-elle politicienne. Mais quand on est en face d’un choix, il faut le faire. Je préfère celui qui tranche mal à celui qui ne tranche pas du tout. Ceux qui disent que je ne suis pas neutre conserveraient-ils la même appréciation si j’avais fait leur choix ?

Beaucoup de personnes trouvent confortable de se dire qu’elles sont au-dessus de la mêlée, qu’elles ne prennent pas partie, qu’elles tiennent à je ne sais quel équilibre. Il n’y a rien de pire que le carcan de l’hypocrisie qui étouffe son porteur.

Pour l’actuelle Présidentielle, le choix est entre Cellou et Alpha et non entre l’UFDG et le RPG dont les programmes bien élaborés sur papier sont ignorés par la plupart de leurs militants respectifs parmi lesquels on dénombre beaucoup d’analphabètes. Qu’on m’en démontre le contraire. A la faveur des alliances de leaders avec les 2 candidats en lice, certains ont démissionné de leur parti au motif que sa base n’aurait pas été consultée. La réalité est qu’ils n’auraient pas démissionné si le ralliement de leur chef avait été autre ! C’est à se demander ce qui guide des militants à adhérer à un parti. Quand on n’est pas d’accord avec son chef, on n’abandonne pas la partie mais on reste dans le parti pour en améliorer les modalités de prises de décisions. Drôle de conviction au sein de la camaraderie !

La CENI ne nous a toujours pas confirmé quand aura lieu le second tour de la Présidentielle. Nous avons dépassé les « 14 jours ». Sera-ce le 22 août 2010 ? Même ceux qui sont censés le savoir se gardent bien de nous le dire. Ce repos obligé commence à fatiguer tout le monde sauf peut-être les négociateurs et autres accompagnateurs dont les repas au moins sont assurés lors des interminables pourparlers électoraux.

J’avais souligné le paradoxe de l’après premier tour : ce sont les moins malheureux des candidats au départ qui vont dicter leur loi aux 2 rescapés Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé devenus leurs otages. De leurs riens, ils en font quelque chose. C’est le fameux « qui perd gagne ! ». Un comble quand le rien rapporte aussi gros !

Quand on est otage, on est amené à dire du n’importe quoi. Alpha Condé maintient toujours une promesse fantaisiste : la primature simultanément à la «Coordination de la Basse Guinée », à Papa Koly Kourouma et à Sidya Touré en personne ! Je me demande si papy Condé est en possession de toutes ses facultés mentales. Je n’utilise pas l’expression pourtant adéquate « péter les plombs » qui n’a rien à voir avec le moindre lâchage volontaire ou non d’un gaz intestinal  mais que des ignares prendraient pour de l’injure. Pour lui, la politique serait-elle l’«art de l’impossible»?

En revanche, Cellou Dalein n’aurait-il pas trop cédé à Sydia ? En faisant certaines concessions, ne finira-t-il pas par abandonner sa propre concession ? La négociation est souvent un exercice très difficile, eu égard au nombre élevé des paramètres dont il faut tenir compte. On ne sait pas toujours, dans le court terme, qui en est le véritable gagnant.

Quoi qu’il en soit, l’issue de cette élection demeure encore incertaine. On reste toujours dans la brume. Le Président Compaoré, le facilitateur compliqué dans notre crise se croit obligé de se déplacer encore à Conakry pour nous dire ce que nous devons faire. Quand est-ce que les Guinéens, véritables « vieux bébés », vont-ils enfin grandir pour prendre en main leur propre destin ?

Rien n’est joué d’avance dans notre pays de mathématiques sociales. Cependant je persiste et signe : la Guinée est prête pour toute élection et pour tout tour. Quand je vois des compatriotes se féliciter d’avoir eu raison en invoquant nos couacs électoraux pour justifier que la Guinée n’était pas prête le 27 juin 2010, je réalise l’immensité de leur incurie intellectuelle ! Pour eux, le pays n’est prêt que lorsque leur candidat l’est !

Donc, Kylé va voter (ne voyez aucune arrogance dans cette façon de s’exprimer) même si ceux qui l’attaquent pensent n’avoir rien à foutre de sa voix ! Moins pour l’un des candidats que contre l’autre. Par respect pour les anciens, commençons par le dernier.

Si Alpha gagne, je ne pleurerai pas de désespoir mais je resterai vigilent, convaincu que la Guinée aura, malgré tout, franchi un pas important vers une démocratie même balbutiante. Que Dieu nous épargne d’un « la Guinè bara tignè » (la Guinée est foutue).

Si Cellou gagne, je ne ferai pas non plus de galipettes et ne sauterai pas de branche en branche comme « un singe sans frontière » (qui souhaiterait que des cuisinières de Kaloum pimentent l’atmosphère de notre capitale aux fins d’y rendre l’air irrespirable !) mais je resterai branché pour savoir comment le pays sera géré par un gouvernement de large ouverture. J’ose espérer que chacun dise alors: « Cellou no wonani Guinè fow ! » (Cellou est au service de toute la Guinée). Le slogan des pro Condé  « an bara gagnè » (nous avons gagné) aura tout son sens dès lors qui ne signifiera pas « a bara gagnè » (Il a gagné). Le « n » change tout.

Que ce soit Cellou ou Alpha, un fait sera déjà acquis : l’arrivée d’un civil à la tête de l’Etat. Je reste légaliste et le vainqueur sera mon Président qui, je l’espère, tendra la main à celui qui aurait pu également être à sa place.

Dans le contexte actuel, en partant du principe qu’il faut faire avec ce qu’on a, la Guinée aurait à gagner dans la combinaison suivante qui n’est pas nécessairement la meilleure : Cellou à la tête de l’Etat, Sidya à la primature, Alpha à la présidence de l’Assemblée Nationale, 2 « Forestiers » à la tête de départements ministériels importants, etc. Le problème est que notre « prof » nous a déjà indiqué qu’il ne veut rien d’autre que le fauteuil présidentiel. Un « tout ou rien » qui risque de ne rien lui apporter et de ne rien rapporter à son entourage.

Je termine, comme d’habitude, par certaines perles du Net.

 - L. Kouyaté a rejoint A. Condé et d’aucuns se demandent s’il s’agit d’une alliance ou d’une fusion.

 Moi, je réponds qu’il s’agit d’une confusion après leurs récents échanges à profusion de « cadeaux verbaux ». Kouyaté VII et Condé XVIII qui ne sont pas des princes conservent néanmoins chacun des pinces en alliage pour tenir l’autre en respect! A cet assemblage j’aurais préféré une union plus rassembleuse Kouyaté/Diallo ou Condé/Bah.

- Un vengeur masqué promet de défendre « la femme peulhe » et parle de mon cerveau, défectueux selon lui ! Dans la biographie abrégée (ça rappelle celle de Kim Il Sung en plusieurs tomes !) qu’il consacre à son leader bien-aimé il parle, entre autres, de « la primaire » scolaire de ce dernier et de sa mère Saran Camara !

Moi (encore), sans évoquer ma « secondaire» scolaire je réponds que « Saran » n’est pas un prénom soussou, du moins à l’époque où naquit l’actuel Pdg du RPG ! Avec le brassage actuel de nos populations des prénoms se retrouvent partout mais n’exagérons rien. Dans un souci d’unité nationale j’aurais souhaité  faire la connaissance de Guinéens dont le prénom et le nom assemblés me sont phonétiquement inhabituels : Kélétigui Sow, Mamady Bah, Modi Oury Magassouba, Kadédjiwo Konaté, Thierno Haadi Zoumanigui, Togba Barry, Koïkoï Sampil, Haba Yansanè, Ouo Ouo Fall, Niankoye Bangoura, Korka Milimono, etc.

Evidemment, loin de moi l’idée d’en vouloir à la cervelle d’un individu au cerveau de veau !

- Paraît-il que Cellou n’est entouré que de commerçants !

Moi (enfin) je viens d’apprendre qu’Alpha lui-même est commerçant. Il serait donc entouré par lui-même ! Je ne sais pas s’il s’agit de  « Sucres et denrées » ou de denrées sucrées, salées, huileuses ou pimentées. Serait-ce un des aspects globaux et multiformes de son « débrouillardise » ? C’est une bonne chose que de savoir « d’où vient son argent ». On aura bientôt la « république commerçante de Guinée ». Espérons que les Guinéens toucheront des bénéfices.

Plus neutre que jamais, je vous salue et félicite particulièrement mon aîné Mohamed Sampil (n’y voyez aucune complicité « foulano-naloue » !) qui vient de publier un article remarquable sur la meilleure « tasse de thé » et notre compatriote Sékou Oumar Camara qui force souvent mon admiration par ses commentaires réguliers et pertinents d’articles nombreux mais de qualité variable.

Ibrahima Kylé DIALLO, animateur du microsite www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site