Le directeur de la transparence électorale de la Céni en Guinée : « La Céni s’oppose à toute injonction … »

Maxime koivogui

Dans une interview  accordée au site  VOA Afrique, Maxime Koivogui,  directeur de la transparence électorale de la Céni en Guinée  est resté ferme sur sa position. Selon lui, l’institution qu’il dirige continuera à recevoir les contributions des partenaires pour que les élections en Guinée soient » justes, équitables et transparentes «. Mais la Céni s’oppose à toute injonction guinéenne ou étrangère. » La Céni… n’a pas du tout d’instructions à recevoir d’aucune institution, d’aucune personnalité, qu’elle soit guinéenne ou étrangère «, souligne-t-il.

Le directeur de la transparence électorale de la Céni guinéenne estime qu’il est possible de remporter une élection en Guinée dès le premier tour.

Dire le contraire, » c’est mal connaitre la Guinée «, soutient-t-il, suggérant qu’il faut tenir compte de ce qu’il appelle «de grands électeurs» qui sont de toutes les 35 communautés tribales de la Guinée. Koivogui prévient cependant que la Céni s’inclinera devant la décision de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer, d’ici le 4 novembre, sur les résultats du premier tour.

Selon les résultats de la Céni, le président sortant Alpha Condé a remporté l’élection du 11 octobre dernier dès le premier tour, avec 57,85% des voix devant le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo qui a obtenu 31,44% des suffrages.

Abdoulaye Fall

Source: seneweb

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. CISSOKO Mamadou 24/10/2015

Le peuple souverain de Guinée n'a jamais hésité de prendre des grandes décisions face à son destin. Contrairement à ceux qui ne connaissent pas bien l'histoire de notre nation, la population guinéenne est consciente de l'avenir certain pour un développement harmonieux de notre pays. Pour cette raison, la population a massivement participé au vote pour l'élection présidentielle qui a reconduit le président sortant le Pr Alpha Condé dès le premier tour . Malgré les anomalies constatées lors de ce grand événement de la part de la CENI, cette institution à elle seule ne peut pas être responsable de ces faites. Les leaders politiques, les organisations de la société civile, les syndicats, les ONG, le gouvernement et tous ceux qui ont participé aux différentes rencontres et ou accords , etc..., doivent oser assumer leurs trahisons en face du peuple de guinée. C'est le moment à jamais de banir cette CENI politique et ensuite appliquer les lois de la république contre le consensus. Notre liberté d'expression ne doit pas être confisquée par un petit groupe dinfividus qui ne cherchent qu'à défendre leurs intérêts. Vive la Guinée qui gagne.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×