Le facilitateur a remis le document de synthèse aux protagonistes de la crise guinéenne

blaisecompaore_200_241.jpg

Blaise Compaoré, le médiateur dans la sortie de crise en Guinée a reçu les deux parties adverses, ce jeudi 19 novembre au Palais de Kosyam à Ouagadougou. Le président du Faso à remis, successivement aux représentants de la junte au pouvoir et aux Forces vives de la Guinée, le document résumant leurs propositions respectives.

Le facilitateur, Blaise Compaoré a rencontré, dans l’après midi de ce jeudi 19 novembre, la délégation du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) et celle du Forum des forces vives de Guinée (FFVG). Reçues séparément au palais présidentiel de Kosyam, les deux délégations sont retournées à leurs pied-à-terre respectifs, avec dans les mains, le document de synthèse des propositions de chaque partie, que leur a remis le facilitateur.  Blaise Compaoré les a invitées à prendre connaissance du document de synthèse et a émis le souhait que les parties approfondissent leurs réflexions sur les propositions qui ont été faites de part et d’autres.

Si la délégation du CNDD attendait encore le jeudi soir l’arrivée dans la capitale burkinabè, du ministre guinéen des Affaires étrangères, Alexandre Cécé Loua, la délégation des Forces vives elle est complète mais subit toujours la loi de l’exclusion. C’est ainsi que bien qu’invitées, selon elles, Ouagadougou, certaines personnes déplorent ne pas avoir accès aux débats. Ce qui est à la base de quelques grincements de dents. Les échanges entre les protagonistes de la crise et le facilitateur, devraient se poursuivre ce vendredi, toujours à l’abri des caméras et micros des journalistes.

De souces concordantes, ce document synthèse serait favorable à la junte, car il préconise le maintien du Capitaine Moussa Dadis Camara au pouvoir, avec la création d'un gouvernement d'union nationale pour assurer une période transitoire de 6 mois. La possibilité du chef de la junte de se présenter aux futures élections présidentielles, constitue cependant le point de friction, car la principale revendication des forces vives de la nation, s'articulait sur le départ pur et simple du Capitaine Dadis du pouvoir et la dissolution du CNDD.

L'on pourrait dores et déjà s'attendre à une impasse dans ces négociations au regard du très grand nombre de divergences des points de vue des protagonistes, sur les voies et moyens d'une éventuelle sortie de crise.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×