Le gouvernement chinois offre une formation technique agricole à 50 cadres guinéens

AgricoleUne formation de 21 jours destinée à 50 cadres guinéens sur les techniques et la planification agricoles a été lancé lundi au bureau économique de l'ambassade de Chine à Conakry, a constaté Xinhua sur place.

Cette formation de haut niveau est destinée à des cadres venus du ministère guinéen de l'Agriculture, du secteur privé et de structures locales spécialisées dans le développement agricole de différentes régions du pays.

Organisée par le ministère chinois du Commerce et le Centre de la coopération économique extérieure du ministère chinois de l'Agriculture et des Affaires rurales, elle est assurée par une équipe de 11 experts chinois.

Au-delà de la formation théorique, des stages pratiques sont prévus sur des champs agricoles et dans des laboratoires spécialisés.

Li Bin, directeur adjoint du Centre de la coopération économique extérieure, a noté que "ces dernières années, les échanges entre la Chine et la Guinée se multiplient progressivement dans le commerce, la science et la technologie, la culture, l'éducation et surtout l'agriculture qui est progressivement devenue un secteur prioritaire de la coopération sino-guinéenne".

Les thématiques abordées dans la formation sont entre autres la planification stratégique du développement régional, les stratégies du développement de l'Afrique et de l'agriculture en Guinée, l'analyse des planifications et la conception des zones agricoles ou encore l'élevage.

Les formateurs sont issus de l'Institut chinois de recherche sur l'agriculture, ainsi que de départements de diffusion des techniques agricoles ou de contrôle des animaux.

"Nous croyons que comme l'agriculture chinoise est une partie très importante de l'agriculture mondiale, ses expériences et ses résultats vont certainement favoriser le développement de l'agriculture guinéenne" via cette formation, a conclu M. Li.

Au nom de son pays, le conseiller économique de l'ambassade de Chine en Guinée, Wang Baozhong, a apprécié à juste valeur cette formation théorique et pratique offerte par son gouvernement aux cadres guinéens dans plusieurs domaines du développement agricole à travers le pays.

N'Faly Keïta, directeur de la section Chine au ministère guinéen de la Coopération et de l'Intégration africaine, a jugé cette formation très importante pour la Guinée qui est un pays à vocation agricole.

Pour lui, la Chine est un pays ami et un partenaire sûr, car, entre 2014 et 2015, au moment où le pays a connu la survenue de la fièvre Ebola, elle a été le premier partenaire à lui apporter son appui. De plus, les entreprises chinoises présentes en Guinée n'ont pas interrompu leurs activités malgré la psychose créée par cette maladie en Afrique de l'Ouest.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×