Le gouvernement guinéen dépose son projet de loi de finances de 2013 au Parlement

images-46.jpg

Le gouvernement guinéen a soumis jeudi le projet de loi des finances de 2013 au Conseil national de Transition (CNT, parlement transitoire), pour examen et adoption avant le 31 décembre. Cette loi de sfinances initiatiale 2013 définit les grandes orientations macroéconomiques, budgétaires et monétaires du pays, ainsi que les stratégies de mobilisation des recettes fiscales, pour la réalisation du plan global de développement en faveur du pays.

Vers fin septembre 2012, les recettes intérieures ont été mobilisées à hauteur de plus de 5 000 milliards de francs guinéens (soit plus de 700 millions de dollars). En dépense, sur une prévision de plus de 7000 milliards de francs guinéen (1 milliard de dollars), les engagements au 30 septembre 2012 s'élèvent à environ 6 000 milliards de francs guinéen (soit 800 millions de dollars).

Selon le ministre guinéen délégué au Budget Mohamed Diarré, le projet de loi des finances est un document de politique économique et financière du gouvernement qui vise à consolider la stabilisation macroéconomique et à jeter les bases solides d'une croissance accélérée et diversifiée de l'économie nationale en cohérence avec le document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) 2013-2017, le plan quinquennal de développement 2011-2015 et les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

La projection budgétaire 2013 se fonde sur un taux de croissance du PIB de 5% contre 4,7% en 2012, un taux d'inflation en moyenne annuelle de 10,3%.

Pour M. Diarré, l'objectif du gouvernement est de parvenir à un endettement nul de l'Etat vis-à-vis de la Banque centrale, le maintien du déficit budgétaire, la recherche active des financements extérieurs sous forme de dons et de prêts concessionnels, une mobilisation accrue de ressources internes et la poursuite de la mise en œuvre du plan stratégique de réforme des finances publiques.

Dans le secteur agricole, le gouvernement entend maintenir son appui financier, en reconduisant le montant du crédit accordé aux paysans guinéens en fonds revolving, pour permettre de financer les actions urgentes de la campagne agricole prochaine.

Dans le secteur de l'électricité, la subvention sera maintenue à hauteur de 100 millions de dollars, pour renforcer la capacité dans la production, le transport et la distribution du courant électrique.

Xinhua

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×