Le nouveau ministre guinéen de la Jeunesse promet l'émergence d'une ''jeunesse active et citoyenne''

Mouscalb8512b jpg

Le nouveau ministre guinéen de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes, Moustapha Naité, précédemment directeur général du patrimoine bâti public, a promis, vendredi à Conakry, d’oeuvrer à l’émergence d’’’une jeunesse active et citoyenne’’ durant le reste du quinquennat du gouvernement dirigé par le Premier ministre Saïd Fofana.

S'exprimant lors de sa prise de fonction, Moustapha Naité qui remplace Bantama Sow, a prévenu que le nouveau gouvernement, ne doit pas ignorer sa jeunesse, qui représente 65 pour cent de la population :

‘'La question de l'emploi des jeunes guinéens est complexe. Ils sont près de 300.000 qui, chaque année, qui sortent du système scolaire sans aucune qualification et qui se retrouvent sur le marché concurrentiel de l'emploi'', a-t-il souligné, avant de se dire persuadé que l'avenir de la Guinée passera par le développement de l'agriculture, qui est un secteur pourvoyeur d'emplois, par l'implication de la jeunesse et la promotion du secteur privé.

‘'Le maintien d'un ministère en charge de l'emploi des Jeunes est l'expression d'une attention soutenue et d'une volonté encore une fois affirmée du Chef de l'État, le Pr Alpha Condé, d'accorder la place centrale aux jeunes dans son projet de société'', a souligné M. Naité.

Par ailleurs, il a relevé que le rôle de son département sera de mobiliser toutes les initiatives et de leur conférer une cohérence et une efficacité indispensables pour l'émergence d'une ‘'jeunesse active citoyenne, consciencieuse des enjeux et connectée à la marche du monde d'aujourd'hui''.

Durant l'exercice de sa mission, le nouveau ministre a promis d'occuper les jeunes, en les éloignant de la violence. ‘'La jeunesse, a-t-il noté à ce propos, est en majorité pauvre. La pauvreté demeure un terreau fertile pour la violence. Les jeunes veulent travailler, mais ne trouvent pas d'appui financier. Je veux faire l'éloge des étudiants et élèves qui travaillent dans des conditions difficiles. Ils se battent comme des lions pour lutter contre la pauvreté''.

Depuis 2007, la Guinée est secouée par des manifestations politiques, dont les principaux acteurs sont les jeunes, qui demandent le changement et l'amélioration des conditions de vie.

Au total, des centaines de jeunes personnes y ont perdu leur vie, d'autres sont handicapés à vie et d'autres enfin partis en aventure.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site