Le parlement guinéen adopte un accord de prêt de 10 millions de dollars destinés au secteur agricole

k6882652.jpg

Le conseil national de transition (CNT, organe législatif de la transition) a examiné et adopté jeudi, un accord de prêt de 10 millions de dollars américains, soit environ 70 milliards de francs guinéens (monnaie locale), contracté par le gouvernement guinéen auprès de pays membres de "l'Organisation des pays exportateurs de pétrole" (OPEP) , pour financer un programme agricole.

Le rapporteur de l'inter commission Abdoulaye Chérif Sylla a déclaré que ce fonds de l'OPEP pour le développement international signé en mars 2012 à Vienne (Autriche), entre l'ambassadeur de la Guinée et les représentants du fonds, vise essentiellement à organiser et à renforcer les capacités des acteurs du monde rural autour des filières agricoles spécifiques pour une période de cinq ans, allant de 2012 à 2016.

Son objectif principal est d'améliorer la compétitivité des activités des petits producteurs dans le développement des filières agricoles en vue d'augmenter de façon durable leur revenu et la sécurité alimentaire.

A propos des conditions de prêt, le rapporteur de l'inter commission a affirmé qu'elles sont conformes à celles que les partenaires au développement accordent à la Guinée, dans le cadre de sa politique nationale de développement et de financement des projets.

Le remboursement dudit prêt s'effectuera sur une période de 15 ans, et une période de grâce de cinq ans, qui commence à la date de signature du présent accord, avec des périodes de remboursements semestriels, a précisé M Sylla.

Selon lui, cette contribution du fonds de l'OPEP est un appoint au coût global du financement du programme national d'appuis aux acteurs des filières agricoles (PNAAFA). Ce qui représente 25% du financement extérieur estimé à plus de 40,9 millions de dollars américains et 21% du coût global du programme soit 47,8 millions de dollars.

Le président de la séance plénière et vice-président du CNT Mamadou saliou Sylla a souligné que l'agriculture est un secteur clé qui occupe la majeure partie de la population guinéenne, soit plus de 80%.

"Nous sommes persuadés que le prêt sera utilisé dans l'intérêt des acteurs intervenants dans les filières agricoles, afin d'améliorer leurs rendements et augmenter leurs revenus", a-t-il indiqué.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×