Le PM déplore les difficultés d'accès au financement pour les entrepreneurs locaux

Le pmA l'occasion de la première édition du salon des entrepreneurs de Guinée mercredi, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a déploré les difficultés d'accès au financement pour les entrepreneurs locaux et promoteurs de petites et moyennes entreprises (PME).

Selon lui, malgré les efforts déployés par le gouvernement et les partenaires pour booster le secteur privé local, il reste évident que des entraves à la promotion de l'entreprenariat national et à l'épanouissement des PME subsistent dans le pays. L'accès aux financements, demeure notamment un véritable obstacle pour les jeunes entrepreneurs guinéens.

"Les financements sont souvent difficiles à obtenir, et même lorsqu'ils sont disponibles, ils sont offerts à des taux d'intérêt excessifs résultant des conditions macroéconomiques qui nécessitent la poursuite des efforts de stabilisation pour infléchir davantage le niveau de l'inflation", a analysé le Premier ministre.

M. Fofana n'a pas manqué de souligner que le système judiciaire représente également une préoccupation, malgré quelques avancées significatives.

C'est pourquoi les relations entre les partenaires sociaux au sein de l'entreprise, au regard de la législation du travail, sont à améliorer, a-t-il ajouté, d'où la nécessité d'induire plus de flexibilité pour améliorer le climat des affaires.

Evoquant le cas du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020, document stratégique d'orientation et d'action pour la lutte contre la pauvreté en Guinée, le Premier ministre a précisé que le gouvernement devait davantage dynamiser le secteur privé, générateur d'emplois et facteur de redistribution de la richesse nationale.

M. Fofana a néanmoins rappelé les reformes menées depuis de nombreuses années par le gouvernement, en collaboration avec des partenaires étrangers comme la Banque mondiale, qui ont permis d'améliorer le climat des affaires et de rendre l'entrepreneuriat en Guinée plus facile et plus accessible.

Il a rappelé l'adoption d'un "code des investissements incitatif, la facilitation des procédures de création d'entreprise à l'Agence de promotion des investissements privés (APIP), la sécurisation des investissements avec l'adhésion du pays aux actes uniformes de l'OHADA, le renforcement de capacité des PME, la promotion de la politique du contenu local et la mise en place du Tribunal de Commerce".

"Les réformes ont permis à la Guinée de faire des progrès notables dans le classement Doing Business de la Banque mondiale, et de pouvoir joindre le groupe des pays dits les plus réformateurs au monde", s'est réjoui le Premier ministre.

Pour M. Fofana, "avec un taux de croissance qui avoisine les deux chiffres, couplé aux investissements majeurs en cours de réalisation ou planifiés dans les secteurs des mines, de l'énergie, des infrastructures, de l'agriculture, des opportunités ne manqueront pas de s'ouvrir au secteur privé guinéen".

Cette première édition du salon des entrepreneurs de Guinée a vu la participation de plus de 140 jeunes et femmes entrepreneurs, évoluant dans les PME à travers le pays.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×