Le PM guinéen annonce des perspectives économiques plutôt "bonnes"

Pm

Les perspectives économiques et sociales de l'économie de la Guinée "s'annoncent plutôt bonnes" grâce aux efforts internes consentis par le gouvernement guinéen, a déclaré jeudi le Premier ministre guinéen Mamadi Youla lors d'une conférence de presse.

Selon lui, le gouvernement guinéen envisage dans l'immédiat des réformes structurelles et objectives afin de rendre de plus en plus performants les appareils étatiques au service des populations.

Il a rappelé que l'économie guinéenne a enregistré une croissance nulle en 2015 à cause de la crise sanitaire relative à l'épidémie de fièvre Ebola et à la baisse des prix du minerai de fer et de la tonne de bauxite sur le marché international.

Pour cause, le prix de la tonne du minerai de fer est passé de 137 dollars en 2011 à 39 dollars en 2015.

Cette donne s'est justifiée par un manque à gagner pour l'économie guinéenne de plus de 2.000 milliards de francs guinéens (plus de 235 millions de dollars américains) durant l'année 2015.

Cependant, la 6ème et 7ème revue du programme de facilité élargie de programme avec le Fonds monétaire internationale (FMI) et la Banque mondiale (BM) ont été jugées satisfaisantes, grâce à la "performance" des mesures gouvernementales dans le cadre de la relance économique.

Toute chose qui a permis la mobilisation des fonds en faveurs de plusieurs secteurs de développement inscrits dans le programme prioritaire du gouvernement et ses partenaires techniques et financiers.

"Aujourd'hui, nous avons une projection de taux de croissance autour de 4%", a indiqué M. Youla, avant d'ajouter que le contrat de désendettement et de développement signé récemment avec l'Union européenne a facilité le déblocage de 90 millions de dollars en faveur de la Guinée.

Parlant de la reprise des discussions entre le gouvernement guinéen et le géant minier Rio Tinto pour l'exploitation du minerai de fer de Simandou (situé à près de 1.000 km au sud du pays), le Premier ministre guinéen a précisé que malgré le contexte économique international difficile, les deux parties seront en mesure de s'entendre dans l'intérêt mutuels.

"Nous pensons qu'il est toujours possible de relancer le projet minier de Simandou avec Rio Tinto et le gouvernement est en train de réfléchir à des meilleures alternatives pour la concrétisation dudit projet", a-t-il affirmé.

En 2014, la Guinée et Rio Tinto ont signé un accord-cadre pour l'exploitation du projet minier de Simandou pour un investissement de plus de 20 milliards de dollars.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×