Le pouvoir suspend la procédure judiciaire engagé contre les trois organisateurs de la marche du 27 février à la demande des chefs religieux

images-1.jpg

Le porte-parole du minsitère de la justice Ibrahima Béavogui, vient de rendre public un communiqué dans lequel, il indique que les autorités guinéennes ont finalement décidé de suspendre la procédure judiciaire engagée contre les trois organisateurs de la marche pacifique du 27 février, à la demande des chefs religieux l’imam de la grande mosquée de Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara et de l’archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Coulibaly.

Faut-il rappeler que ces trois opposants signataires de la lettre d'information relative à l'organisation de cette manifestation, à savoir Thierno Saïdou Bayo du PS, Mamadou Ciré Diallo de la GECI et Sény Konaté de la NGR, étaient appelés à comparaître devant le tribunal de première instance de Dixinn 2 le jeudi 14 mars 2013. En guise de solidarité, les leaders de l'ADP, du Collectif et du CDR, avaient demandé à travers un communiqué, à ce que leurs militants et sympathisans viennent soutenir leurs trois collègues au tribunal, ce qui faisait craindre de nouveaux troubles à l'ordre public. 

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×