Le Président Alpha Condé a reçu les 25 commissaires de la nouvelle CENI à Sékhoutouréya

ceni-14.jpg

A moins d’un mois après la recomposition de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), les membres de la nouvelle équipe se sont entretenus avec le Président de la République, Pr Alpha Condé, le vendredi 23 novembre 2012 au Palais Sékhoutouréya. Une rencontre qui intervient une semaine seulement après la retraite des commissaires de la CENI à Bel-Air dans Boffa. Ces 25 commissaires de la Commission électorale nationale indépendante étaient venus rendre compte au chef de l’Etat des travaux qu’ils ont entrepris depuis leur prise de fonction.

 A l’occasion, le président de la CENI, Dr Bakary Fofana, a déroulé devant le chef de l’Etat, le programme de travail de son équipe et les réformes engagées. Au nombre de ces réformes, il y a la création de trois départements, la mise en place d’un service statistique et d’informatique. Il a également souligné la détermination de son équipe à mériter la confiance du peuple de Guinée à travers des élections transparentes, crédibles et acceptables par tous. Pour des raisons de préparatifs, pas encore de date pour la tenue des élections législatives qui doivent mettre fin à la transition. Face à cette contrainte, la nouvelle CENI s’est mise au travail sans tarder. Au nom de toute la nation, le Président de la République a invité la nouvelle CENI à s’engager dans un travail impartial afin d’aboutir à l’organisation d’élections législatives, démocratiques et transparentes. Pour le chef de l’Etat, la Guinée a prouvé qu’elle peut avoir une gestion saine et c’est ce qui, d’après le Pr Alpha Condé, a valu à notre pays, l’obtention du PPTE. Partant de cette réalité, le Président de la République a promis qu’il va prouver que la Guinée est capable d’organiser des élections législatives crédibles. C’est pourquoi, il a exhorté les membres de la CENI à se mettre au travail afin que la Guinée soit dotée d’une Assemblée nationale pour compléter les institutions républicaines. Car, selon le Président Alpha Condé, on ne peut pas parler de régime démocratique sans un Parlement. Comme on le constate ainsi l’enjeu est d’aller de l’avant dans la paix sociale pour permettre à la Guinée de clore la période de transition. Mais aussi et surtout, renouer définitivement avec les bailleurs de fonds et l’ensemble de la communauté internationale.

Palais Sékhoutouréya, 23 novembre 2012 Le Bureau de Presse de la Présidence

Bureau de Presse de la Présidence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×