Les institutions républicaines consternées par la mort de plusieurs militaires guinéens

image-4.jpg

Les institutions républicaines de la Guinée ont exprimé lundi leur consternation suite à la disparition brusque du chef d'état-major général des forces armées, le général Kéléfa Diallo, et plusieurs autres militaires guinéens, dans le crash de leur hélicoptère à Monrovia au Libéria. Le général Diallo, cinq autres membres d'une délégation militaire guinéenne devant participer aux festivités de la fête de l'armée guinéenne, ainsi que cinq membres d'équipage ont été tués lundi matin dans cet accident.

Dans un communiqué conjoint, la Cour suprême, le Conseil national de la transition (organe parlementaire de la transition), le Conseil économique et social et le conseil national de la communication, ont estimé que c'est "une perte cruelle et énorme pour la Guinée et pour le peuple guinéen".

Par la voix de leurs présidents respectifs, les quatre institutions républicaines ont manifesté leur solidarité et leur sympathie au haut commandement des forces armées guinéennes, au président guinéen Alpha Condé, au membre du gouvernement ainsi qu' aux familles des victimes de l'accident.

Le président guinéen Alpha Condé a décrété un deuil national de trois jours à compter de lundi et nommé le chef d'état-major général adjoint, le général Namory Traoré, pour assurer l'intérim du chef d'état-major général.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site