Les objectifs fixés pour la réponse à l'épidémie d'Ebola ne vont pas être atteints dans certaines régions d'Afrique de l'Ouest (OMS)

Index 91

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti mardi que les objectifs de la réponse à l'épidémie d'Ebola dans certaines régions d'Afrique de l'Ouest ne seraient pas atteints, alors que deux nouveaux cas ont été confirmés au Mali.

"L'identification des contacts des patients pour une surveillance quotidienne aurait atteint 99%", indique l'OMS dans un communiqué de presse. "En se fondant sur les expériences au Sénégal et au Nigeria, ce succès pourrait être de bon augure pour un endiguement rapide de l'épidémie du Mali."

La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée sont les trois pays les plus touchés par le virus Ebola en Afrique de l'Ouest. Le Sénégal et le Nigeria, qui avaient été affectés par l'épidémie, en sont maintenant débarrassés. Le Mali, qui avait lui-aussi été déclaré exempt du virus, est le dernier pays en date à signaler de nouveaux cas d'Ebola.

A ce jour, l'OMS a signalé 15.351 cas d'Ebola dans huit pays (principalement en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée) depuis le début de l'épidémie, dont 5459 ont été mortels.

"La plupart de ces patients ont commencé à présenter des symptômes du début à la mi-novembre, ce qui indique qu'il y a actuellement des chaînes de transmission", explique le communiqué de presse de l'OMS, tout en confirmant deux nouveaux cas au Mali, ce qui porte à huit le nombre total de cas dans le pays.

"Avec l'appui de l'OMS, le personnel du ministère de la Santé du Mali se réunira avec les autorités sanitaires de la Guinée pour discuter des mesures transfrontalières pour coordonner les efforts de contrôle et réduire la probabilité que des cas supplémentaires soient importés de la Guinée au Mali", a déclaré l'OMS.

L'ONU avait annoncé l'ouverture mercredi d'un bureau de la Mission des Nations unies pour l'action d'urgence contre Ebola (MINUAUCE) à Bamako, la capitale malienne.

Le bureau guinéen de la MINUAUCE a pour sa part indiqué que la réticence de la communauté dans de nombreux domaines demeure le principal obstacle à la recherche des contacts. Le virus Ebola se propage actuellement dans le nord jusqu'à la frontière malienne, une zone dépourvue de centres de traitement ou de transit opérationnels.

En réponse à une question qui lui a été posée lors d'une conférence de presse à Genève, le porte-parole de l'OMS Tarik Jasarevic a déclaré que les objectifs du 1er décembre concernant le traitement des patients et l'enterrement des morts fixé par l'OMS dans le cadre de sa réponse à Ebola seraient probablement atteints dans de nombreux lieux, mais pas dans d'autres.

Le chef de la MINUAUCE, Anthony Banbury, avait expliqué dans des interviews avec la presse que la mission avait déjà rempli ses objectifs du 1er décembre dans certaines régions, mais qu'il est presque certain qu'ils ne seraient pas atteints partout.

Les objectifs fixés dans le cadre du plan "70-70-60" visent à assurer d'ici au 1er décembre (une période de 60 jours à partir du lancement de l'opération début octobre) l'isolement et le traitement de 70% des cas suspects et la sécurité de 70% des enterrements.

La MINUAUCE a également signalé que 150 travailleurs de la santé des pays d'Afrique de l'Ouest (Bénin, Ghana, Côte-d'Ivoire, Mali, Niger et Nigeria) seraient formés cette semaine à Accra, au Ghana, pour aider à lutter contre l'épidémie d'Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Jusqu'à mardi, d'après les chiffres du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le plan de réponse à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a récolté 807,5 millions de dollars de financements sur les 1,5 milliard de dollars demandés, soit 54% du total des financements attendus.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site